www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Les hauts gradés de l’armée US répondent à Obama et Panetta : Pas de guerre en Iran

La rédaction
4403 visites | 7 commentaires

23 décembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – En abaissant les critères d’engagement des Etats-Unis contre l’Iran et en laissant entendre que des frappes israéliennes auraient un soutien assuré des forces américaines, le secrétaire à la Défense américain Leon Panetta est entré en rupture avec le haut commandement militaire qui insiste auprès d’Obama pour qu’il ne déclenche pas une Troisième Guerre mondiale.

Les haut gradés opposés à la guerre ont immédiatement riposté lors d’une interview du général Martin Dempsey sur CNN. Le chef de l’état-major interarmées américain (JCS) a averti au lendemain des déclarations de Panetta qu’une guerre entre l’Iran et les Etats-Unis serait « une tragédie pour la région et pour le monde ».

Dans le même temps, le capitaine John Kirby, porte-parole du Pentagone, est allé encore plus loin dans la répudiation des propos de Panetta. Devant la presse, il a expliqué que l’évaluation du Pentagone sur le programme nucléaire iranien n’avait pas changé et a ajouté que si Téhéran produisait de l’uranium enrichi à usage militaire, les inspecteurs de l’ONU le saurait. Kirby et l’attaché de presse du Pentagone George Little, ont tout deux affirmé que les Etats-Unis n’ont aucun élément leur permettant de savoir s’il y a un programme nucléaire militaire ou non.

PNG - 203 ko
Devant répondre face à la presse des affirmations du ministre de la Défense, les porte-parole du Pentagone ont poliment et radicalement rejeté la politique de frappe contre l’Iran. A gauche, George Little, à droite, le capitaine John Kirby, le 21 décembre 2011.
Crédit : c-span.org

Kirby a également réaffirmé, contrairement à ce qu’ont pu dire Obama et Panetta ces derniers jours, que le critère d’engagement militaire contre l’Iran – la « ligne rouge » que la république islamique ne doit pas franchir – est bel et bien la possession d’une arme nucléaire, et non pas l’intention de s’en doter.

Si l’on ne peut que se réjouir de ce réflexe patriote contre une guerre qui mènerait à la destruction certaine de tous les pays qui y participeraient et même au delà, la seule garantie pour empêcher un conflit mondial est d’évincer le président Obama, véritable marionnette du parti de la guerre anglo-américain. C’est ce que martèlent à Washington et dans tous les Etats-Unis, Lyndon LaRouche et son comité d’action politique, afin que cette bataille dure entre factions bascule du côté de la Paix.

>>> Noël : notre mobilisation internationale contre la guerre qui rôde

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 7 commentaires

Vos commentaires

  • Le 27 décembre 2011 à 22:46
    par Cluzel

    Les citoyens français ignorent ce fait Sarkozy sans le déclarer à l’Assemblée nationale puisqu’il s’agit de guerre ?
    Les militaires turcs sont assistés de militaires français pour renverser le régime de Bachar. Pourquoi Sakozy se mêle des problèmes en dehors de la France avec ses combines nauséabondes. La vérité qu’il faut dire aux Français, arrêter de censurer les Français qui s’expriment pour cacher ce que fait Sarkozy dans notre dos !!!
    Oui, c’est bien vrai que la Turquie à la remorque de l’Américaine, fait son petit jeu de menacer Israël.
    Les Turcs agressent avec la France militairement la Syrie, et, attaquent virtuellement un député de la France, à quoi l’on joue !

    • Le 28 décembre 2011 à 16:48
      par Le Templier

      Tout ce qui se passe actuellement entre la Turquie et la France au sujet du génocide Arménien n’est qu’une fumée pour aveugler le peuple français des combines de son président à préparer une intervention en Syrie où des militaires français sont près à partir....

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2011 à 16:50
    par Niala Dorit

    Pas de guerre en Iran mais faisons en échange la guerre à basses intensités au Congo. En effet L’ambassade américaine au Congo laisse, au sein même de l’ambassade et contre toute loi internationale, la police congolaise torturer les mamans congolaises venues déposer un mémorandum contre le régime en place, sans que ces mamans ne présentent une menace. Que dire de l’administration Obama ? Et qui stoppera cette guerre lancée en R.D. Congo ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2011 à 23:26
    par parousnik

    Les EU n’ont jamais été une démocratie mais depuis l’assassinat politique de JFK ce pays sombre dans la démence... Inside job 11 septembre et depuis guerres laches Afghanistan, Irak, Pakistan, Libye... Combien de millions de civils assassinés ??? Les EU sont le pire de ce que le Mal a créé...

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2011 à 13:43
    par Cluzel Michel

    L’Amérique est loin de son pays, malgré cela, elle cherche à dominer les Chiites par tous les moyens militaires ; bien entendu avec l’aide de quelques mercenaires arabes et juifs.
    L’Iran oppose aux Occidentaux son savoir-faire dans tous les domaines de belles manières, jusqu’à prouver qu’il a des moyens de pénétrer dans le sacro-saint de la CIA.
    Ce n’est pas non plus par hasard qu’il récupéra avec une exécution déconcertante le RQ-170 que la CIA pleure encore.
    Dans la sphère des commandements, certains généraux du Pentagone sont outrés de l’impuissance du président Obama à la merci de certains faucons républicains qui le font chanter !
    Pousser Obama à suicider l’Amérique dans des guerres fictives et lui faire porter le bonnet d’âne de chef des armées américaines.
    Jouer au poker menteur avec le temps qui passe, afin de protéger pour un certain moment Israël !
    Et, puis et puis, donner à Poutine le bâton pour se rattraper, ce serait faux d’imaginer qu’il restera les bras croisés !
    Il reprendra la direction des affaires pour prouver au monde entier que la puissance de la Russie est plus forte encore !

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2011 à 19:26
    par Cluzel Michel

    Nous constatons avec soulagement que les hauts gradés US ont découvert les faiseurs de guerres, pris la main dans le sac, ce serait mieux de les évincer sans ménagement.
    M. Lyndon LaRouche et son comité d’action politique sont un bien fait pour l’humanité tout entière de croire dans la paix universelle.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2011 à 00:23
    par petite souris

    le critère d’engagement militaire contre l’Iran – la « ligne rouge » que la république islamique ne doit pas franchir – est bel et bien la possession d’une arme nucléaire, et non pas l’intention de s’en doter.

    Merci à George Little et au capitaine John Kirbyces qui osent dire ce qui est.

    Heureusement que les militaires de carrière sont de hommes qui veulent la paix contrairement aux politiciens incompétents qui ne savent qu’user de ruse, de mensonges et de force pour faire céder l’autre pour prouver qu’ils ont raison par le fait même d’avoir les fonctions qu’ils occupent....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet