Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 11 décembre - Miracle économique chinois : l’importance de la séparation stricte des banques Lire Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire
Accueil Actualité
Brèves

Les membres de l’OTAN divisés avant Bucarest

La rédaction
visites
767
commentaire

28 mars 2008 (Nouvelle Solidarité) — D’après le correspondant à Bruxelles de l’International Herald Tribune (IHT), de fortes tensions se manifestent entre les membres de l’OTAN, en désaccord sur « comment traiter avec Moscou lors de la transition vers la nouvelle présidence de Medvedev ».

Le conflit a éclaté publiquement après qu’Angela Merkel, parlant devant des hauts gradés de l’armée allemande, ait fait connaître son opposition à l’attribution du statut de pré-membre de l’OTAN à l’Ukraine et la Georgie. Au moment même où la Russie considère tout acte dans ce sens comme « une provocation, » le président étasunien George W. Bush a téléphoné personnellement à plusieurs chef d’Etats de pays membres, et trois fois en quinze jours à Angela Merkel, pour leur sommer d’accepter l’adhésion rapide des deux pays dans l’alliance.

En désaccord avec cette précipitation anglo-américaine, l’Allemagne, la France, l’Espagne, l’Italie, la Belgique, le Portugal, les Pays-Bas et le Luxembourg estiment au contraire que l’arrivée de Medvedev permettra la redéfinition de leurs relations avec Moscou, relations souvent marquées par des disputes sur un ensemble de sujets, notamment l’énergie ou l’implantation du « bouclier » anti-missile.

Selon l’IHT, c’est ce dernier sujet qui risque de ramener Bush à la table des négociations. En effet, une rencontre entre le président américain et son homologue russe Vladimir Poutine est prévue pour avoir lieu à Sochi, sur les rives de la Mer Noire après le sommet de l’OTAN à Bucarest.

Contactez-nous !

Don rapide