Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Les méthodes de la BCE sont les méthodes de Carl Schmitt !

La rédaction
visites
1051
commentaires

12 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Lors d’une conférence à Francfort sur « Le rôle de la BCE dans la crise », organisée hier par les think-tanks Europolis et Open Europe, le professeur Markus Kerber, spécialiste du droit à la Technische Universität de Berlin, a déclaré qu’il y a tant d’« exceptions » et d’invocations de l’« urgence » pour justifier les renflouements européens que cela lui rappelle Carl Schmitt, le juriste attitré du IIIe Riech.

Markus Kerber représente une cinquantaine d’entrepreneurs allemands engagés contre la supranationalisation de l’UE ; il est l’auteur d’une plainte contre la BCE, l’accusant d’avoir violé son mandat en rachetant pour 180 milliards d’euros de dettes souveraines espagnole, italienne, grecque et portugaise. C’est ce qu’il reproche donc à l’UE et à la BCE en particulier : de violer leurs propres lois les unes après les autres, toujours sous prétexte de l’exception et de l’urgence, à la manière dont Carl Schmitt justifia le durcissement progressif du régime nazi dès 1933. Kerber a toutefois ajouté qu’il n’entendait pas traiter la BCE de nazie, mais simplement souligner que leurs méthodes sont les mêmes.

Un de nos collègues de l’EIR présent sur place a pris la parole pour demander à Kerber plus d’explications, ce qui fut l’occasion pour le professeur de décrire en détail les similitudes entre ce que décrivait Carl Schmitt lui-même et ce qui se passe aujourd’hui : il y a urgence sur urgence, les interventions exceptionnelles se succèdent, elles violent toutes les règles établies par les traités en vigueur – y compris le traité de Lisbonne –, si bien que la question qui se pose à l’Europe et aux Européens devient « Est-il plus important de sauver l’euro en sacrifiant la démocratie, ou bien est-il plus important de sauver cette dernière ? »

Toutefois, l’on ne s’étonnera qu’à moitié de cette analogie entre la dictature nazi et le système euro. Carl Schmitt fut très proche après-guerre d’Alexandre Kojève, ce haut-fonctionnaire du ministère de l’Economie et des Finances qui mena de front la réhabilitation du juriste attitré des nazis et la mise en place d’une future... Union monétaire européenne. C’est la conspiration d’un groupe réuni autour de Kojève et de son ami Robert Marjolin qui aboutit à la loi du 3 janvier 1973 abolissant le système de crédit productif public établit à la Libération.

Voir les 2 commentaires

  • petite souris • 12/11/2011 - 18:46

    «  Est-il plus important de sauver l’euro en sacrifiant la démocratie, ou bien est-il plus important de sauver cette dernière ? »

    Pour nozélites, il faut sauver l’euro.

    Pour les peuples, il faut sauver la démocratie, puisque le peuple est souverain.

    Mais nozélites ont confisqué le pouvoir des peuples.
    Mais nozélites viennent de sacrifier et la Grèce et l’Italie, les pays qui sont le berceau de nos beaux pays d’europe.

    Nozélites, bien qu’élues démocratiquement, se comportent d’une façon volontairement anti-démocratique, en ayant décidé qu’ils avaient raison parcequ’ils ont le pouvoir.
    C’est avec ce principe de base qu’ils agissent !!!
    ... et comme leurs "ego" sont démesurés... l’on peut s’attendre à tout et surtout au pire ...........

    Répondre à ce message

  • UN chouka • 12/11/2011 - 17:08

    Bonjour.
    La zone euro, ne se comporte t’elle pas comme si elle etait un seul etat dans le monde de la finance ?
    Salutations.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide