Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Les partis libanais et les dirigeants religieux s’accordent

La rédaction
visites
1000

Le 1er août, en réponse aux appels répétés du Premier Ministre Fouad Siniora pour une telle rencontre, les dirigeants religieux chrétiens et musulmans du Liban se sont rencontrés. Le Sommet des dirigeants religieux a émis une déclaration insistant sur l’unité nationale et endossant le plan en 7 points de Siniora. Ce plan appel à un cessez-le-feu immédiat devant être suivi de :

  1. L’engagement a libérer tous les prisonniers libanais et israéliens, ainsi que les otages, par l’intermédiaire de la Croix rouge internationale.
  2. Le retrait de l’armée israélienne du territoire libanais.
  3. Le retour de tous les réfugiés dans leurs villes et villages.
  4. L’engagement du Conseil de Sécurité de l’ONU de placer les fermes de Chebaa et les collines de Kfarshhouba sous l’autorité des Nations Unies jusqu’à ce qu’une frontière ait été clairement dessinée, tout de suite après elles seront sous l’autorité du gouvernement libanais.
  5. Israël doit fournir les cartes de toutes les mines installées dans le Sud du Liban aux Nations Unies.
  6. Accorder au gouvernement libanais l’autorité sur tous ses territoires, par le biais des forces armées libanaises qui seront les seuls détenteurs d’armes sous l’autorité du gouvernement libanais, comme cela est mentionné dans l’accord de Taef pour la réconciliation nationale. Cela requerra une consolidation des forces internationales, UNIFIL, dans le sud du Liban.
  7. L’engagement de la communauté internationale à assister le Liban à tous les niveaux de la tragédie humaine, sociale et économique qu’il connaît actuellement, et particulièrement en matière d’aide humanitaire, de reconstruction des zones détruites, et de reconstruction de l’économie libanaise.

Les 7 points présentés par le Premier Ministre Siniora ont été acceptés par toutes les forces politiques libanaises, y compris le Hezbollah, et soutenus par le ministre iranien des affaires étrangères Mottaki lors d’une visite à Beyrouth le 2 août. Après quelques discussions avec Siniora, Mottaki a déclaré : « Tout ce sur quoi s’accorderons les partis libanais recevra notre soutien. » Le 7 août, le Président syrien Bashar al-Assad déclarait que « la Syrie soutient tout ce sur quoi s’accordent les libanais. »

Contactez-nous !