Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Les perspectives ouvertes à Kennebunkport : la Russie esquisse une coopération renforcée

La rédaction
visites
926
commentaire

Le premier vice-premier ministre russe Sergei Ivanov a déclaré dimanche que le système anti-missile proposé par Vladimir Poutine au président Bush

9 juillet 2007 (LPAC) - Le premier vice-premier ministre russe Sergei Ivanov a déclaré dimanche que le système anti-missile proposé par Vladimir Poutine au président Bush lors du sommet de Kennebunkport du 1er et 2 juillet, pourrait être réalisé d’ici 2020. C’est ce que rapporte Ria Novosti après une intervention d’Ivanov sur le plateau de l’émission télévisée Vesti Nedeli.

« Nous proposons de créer un système de défense anti-missile unique à tous les participants, avec un accès égal au contrôle du système ». Ivanov a précisé que la proposition est adressée tant aux Etats-Unis qu’à l’Europe, incluant les états neutres comme l’Autriche, la Finlande ou la Suède. Les centres d’échange de données pour le système anti-missile seraient établis à Moscou et Bruxelles pour l’OTAN et l’Union Européenne. Ivanov est même allé plus loin que la proposition de Poutine d’utiliser le radar de Gabala en Azerbaidjian, « dans le futur, la Russie est prête à offrir son nouveau radar, en construction dans le Territoire de Krasnodar (au sud de la Russie, Ndlr), pour faire un système conjoint de données. »

Ces développements s’inscrivent dans la suite logique du sommet de Kennebunkport. Comme nous l’avons déjà montré ici, il y a une intention commune à Poutine et ses proches conseillers d’un côté, et un certain nombre de leurs interlocuteurs américains et notamment Bill Clinton de l’autre, de bâtir entre les deux puissances et aussi d’autres nations, une coopération reposant sur une version nouvelle de la proposition d’IDS de LaRouche qui avait été annoncé par Ronald Reagan le 23 mars 1983 pour être la nouvelle doctrine stratégique des Etats-Unis.

Contactez-nous !

Don rapide