Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Les racines israéliennes du Hamas

La rédaction
visites
851

Prenant la parole lors d’un événement public à Jérusalem, l’ambassadeur américain en Israël, Daniel Kurtzer, a fait remarquer que la croissance du Hamas et du Djihad islamique était un pur produit de la politique israélienne. Selon un article paru dans le Ha’aretz du 21 décembre, Kurtzer affirme que la croissance, durant ces dernières décennies, du « mouvement islamique » - par opposition à l’OLP d’Arafat - dans les territoires palestiniens, s’est faite « avec le soutien tacite d’Israël ». Kurtzer explique que, dans les années 80, « Israël estimait qu’il valait mieux que les gens se tournent vers la religion plutôt que vers une cause nationaliste ». Les Israéliens ont donc très peu fait pour empêcher l’argent de couler vers les mosquées et autres institutions religieuses plutôt que vers les écoles. Aujourd’hui, certains Palestiniens sont des « terroristes déterminés qui utilisent des croyances religieuses d’une manière pervertie pour en appeler aux masses ».

Ses propos sont d’autant plus surprenants que Kurtzer est un diplomate de très haut niveau. Il s’agit là d’une reconnaissance officielle du rôle d’Israël dans l’émergence du Hamas. Ses propos donnent aussi de la crédibilité aux récentes déclarations d’Arafat qui affirmait dans une interview avec le quotidien italien Corriere della Sera du 11 décembre : « Nous faisons tout pour arrêter la violence. Mais le Hamas est une créature d’Israël qui, du temps du Premier ministre Shamir, lui a donné de l’argent (...). Même [l’ancien Premier ministre Yitzhak] Rabin a fini par le reconnaître lorsque je lui en ai parlé en présence du [président égyptien Hosni] Moubarak. » A un autre quotidien italien, L’Espresso, Arafat a explicité que « L’objectif [d’Israël] était de créer une organisation antagoniste à l’OLP. Ils [les membres du Hamas] ont été financés et entraînés par Israël. Ils ont continué à bénéficier de permis et d’autorisations, (...). Rabin lui-même considérait cela comme une erreur fatale. »

Contactez-nous !