Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 13 janvier - Epidémie de grippe : le devoir de protéger Lire Flash : 12 janvier - Radio S&P 12 janvier 2017 - Qui a peur du grand méchant Trump ? Lire Flash : 11 janvier - Poutine-Abe : nouvelle phase d’une coopération renforcée Lire
Accueil Actualité

Les révoltes françaises ne vont probablement pas éclater... pour le moment

La rédaction
visites
1124
commentaire

De nombreuses protestations contre l’élection de Nicolas Sarkozy se sont déroulées au centre ville de Paris, Lyon, Lille, Toulouse, Rennes, Nantes et Marseille.

Le 7 mai 2007 (EIRNS)

De nombreuses protestations contre l’élection de Nicolas Sarkozy se sont déroulées au centre ville de Paris, Lyon, Lille, Toulouse, Rennes, Nantes et Marseille. Quelques centaines de jeunes, menés par anarchistes et trotskystes, s’en sont pris à la police, ont brûlé des voitures, jeté des canettes et cassé des vitrines. Les jeunes de banlieue n’étaient pas impliqués.

Le dirigeant de Solidarité et Progrès Jacques Cheminade a défini ces protestations comme une tentative de provoquer les banlieues, où les armes sont abondantes, et de les enraîner dans des violences de masses ; il a ajouté que ceci n’aboutirait sans doute à rien pour le moment, sauf en cas de circonstances catastrophiques tel un effondrement financier. De même, il pense que Sarkozy n’approuverait pas ce type de confrontation à l’heure actuelle. Sarkozy est un bonapartiste. Son plan est d’abord de capturer la population sur les fichiers de police et seulement après, d’agir avec force pour les écraser.

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide