Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Lewis Libby : la connexion entre Marc Rich et Dick Cheney

La rédaction
visites
771

Dans l’administration Bush, Lewis Libby est secrétaire général du vice-président Dick Cheney. A ce titre, il est impliqué directement dans la planification de la guerre contre l’Irak. Il est également bien connu dans les milieux néo-conservateurs de la région de Washington. Moins connus cependant sont ses liens avec la mafia internationale, notamment avec des éléments très proches des extrémistes israéliens autour de Sharon et de Netanyahou.

De 1985 à 2000, Lewis Libby était l’avocat de Marc Rich, un courtier qui a échappé à la justice américaine en se réfugiant à Zug (Suisse). Selon des sources fiables, Rich est le véritable « parrain » d’un réseau russe de mafieux et d’oligarques. Inculpé en 1983 aux Etats-Unis pour « commerce avec l’ennemi » (en l’occurrence l’Iran) et pour évasion fiscale, Rich encourait une peine de prison de 325 ans. Mais ces accusations ne représentent qu’une infime partie de la réalité.

Au moment de prendre la fuite, Marc Rich et son associé Pincus Green étaient déjà connus pour leurs violations des sanctions internationales, fournissant au régime sud-africain du pétrole d’Iran et d’Union soviétique, tous deux frappés d’embargo, en échange du monopole virtuel de certaines réserves de métaux précieux en Afrique et en Union soviétique. Pendant des décennies, Rich détint le contrat exclusif de la commercialisation à l’étranger des métaux précieux soviétiques. Par cette filière, il se livrait à un trafic d’armes de grande ampleur, qui aurait continué jusqu’à récemment, avec la collaboration d’un certain Viktor Bout, un gros trafiquant d’armes sur le « marché noir » russe qui a joué un rôle dans le scandale de corruption qui touche actuellement Ariel Sharon.

Rich est également connu pour avoir organisé l’immigration de certains pontes de la mafia russe à Brooklyn (New York), à la faveur de la loi Jackson-Vanik du milieu des années 70 facilitant l’émigration des Juifs soviétiques. A l’époque, de nombreux membres de la mafia russe se sont fait passer pour des Juifs afin de quitter le pays.

Mais il y a bien plus dans le dossier Rich. En décembre 2000, le président sortant Bill Clinton décida de lui accorder sa grâce - décision très controversée pour laquelle il pourrait encore être poursuivi en justice. Or celui qui est en grande partie à l’origine de la décision de l’ancien président est Lewis Libby, l’actuel adjoint de Dick Cheney en matière de sécurité, alors que ce dernier est incontestablement le principal porte-parole du courant impérial utopiste au sein du gouvernement. Libby était l’un des associés au cabinet juridique Dickstein Shapiro lorsque la défense de Marc Rich lui fut confiée par Leonard Garment, l’avocat de l’ancien président des Etats-Unis Richard Nixon. Garment avait également aidé Ariel Sharon et ses alliés sur le plan légal, suite à l’arrestation en novembre 1985 de Jonathan Pollard, un Américain qui espionnait contre les Etats-Unis pour le compte d’Israël.

Durant tout ce temps, Lewis Libby s’est occupé des affaires légales de Marc Rich, à l’exception des périodes où il faisait partie des gouvernements de Ronald Reagan et de George Bush père en tant qu’adjoint de Paul Wolfowitz, aujourd’hui numéro deux du Pentagone. Sous la direction de Cheney (alors secrétaire à la Défense) et de Wolfowitz, Libby a beaucoup contribué en 1992 à l’élaboration du « Guidance Document » du Pentagone, destiné à fixer un agenda géopolitique impérial pour le contrôle américain sur l’Eurasie.

Contactez-nous !