Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Lord Maynard Keynes était un eugéniste

La rédaction
visites
2324

17 novembre 2008 (Nouvelle Solidarité) — L’hebdomadaire anglais The New Statesman du 6 novembre clarifie ce que signifie la proposition britannique de nouveau Bretton Woods : « Quand Gordon Brown lance un appel pour un nouveau Bretton Woods, il ne propose pas un retour à des parités fixes entre monnaies ni une banque pour investir dans les infrastructures [comme l’imposa F.D. Roosevelt à la conférence de Bretton Woods en 1944], mais un retour aux jours heureux de l’unité anglo-américaine et avant tout à cet idéal ou héros des temps modernes, incarné par lord John Maynard Keynes, l’économiste comme sauveur. »

L’article admet qu’« en concevant son plan [de monnaie mondiale et de banque supranationale garantie par les Etats-Unis], Keynes se fondait sur l’idée ingénieuse de Hjalmar Schacht [le ministre des finances d’Hitler] de se servir d’accords de compensation bilatéraux pour permettre au IIIe Reich de continuer d’importer des matières premières pour son effort de guerre des années 1930. »

A la conférence de Bretton Woods, écrit le journal, les idées de Keynes étaient diamétralement opposées à celles de Harry Dexter White, l’envoyé du président américain Franklin Delano Roosevelt. Keynes se plaignait du nombre d’avocats juifs du côté américain en faisant des remarques narquoises sur les « rabbiniques » chargés de représenter les Etats-Unis.

Un encadré de l’article rappelle que Keynes, en tant que spéculateur, a perdu beaucoup d’argent lors du krach de 1929. En tant que directeur de la British Eugenics Society, il affirmait en 1945 que l’eugénisme n’était rien d’autre qu’une branche majeure de la sociologie.

A lire : Faut-il inviter lord John Maynard Keynes au nouveau Bretton Woods ?

Pour creuser le sujet : Le portail du protectionnisme

Contactez-nous !