Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Los Indignados : l’actualité de la « grève de masse » en Europe

La rédaction
visites
6394
commentaires

2 juin 2011 (Nouvelle Solidarité) – Entre les politiques qui souhaitent secrètement voir le soulèvement des jeunes européens s’évanouir et les politiques qui ne comprennent toujours pas pourquoi ce mouvement leur échappe, on comprend vraiment pourquoi les jeunes ne votent pas et s’ouvrent à la révolte. « Non partisans mais pas apolitiques ! », répondent aux médias avec insistance les membres de Réelle démocratie maintenant. Alors que les rassemblements de dizaines de milliers de jeunes se poursuivent dans les soixante principales villes d’Espagne, le mouvement s’est étendu un peu partout en Europe, notamment à Athènes où 45 000 « indignés » ont manifesté dimanche dernier, mais aussi à Paris et dans une vingtaine de villes de l’hexagone.

Les manifestants grecs, dont le pays succombe sous les assauts répétés du FMI, n’hésitent pas à haranguer le peuple français avec leur banderole géante : « Silence ! Les français dorment ! Ils rêvent de ’68 ! », montrant combien l’on attend beaucoup du pays des droits de l’Homme (mais pas de la femme semble-t-il).

JPEG - 37.7 ko
Athènes, le 27 mai 2011.
Crédit : GREECE - HELLAS - ?????? sur Facebook

A Madrid, point de départ européen d’une révolte se référant aux peuples tunisiens et égyptiens, le slogan de départ « Nous ne sommes pas les marchandises des politiques et des banquiers » est plus que jamais d’actualité. Lundi dernier, les jeunes indignés se sont rendus sur le campus de l’Université Carlos III pour manifester contre la venue d’Emilio Botin, Président du géant bancaire espagnol Banco Santander (l’équivalent ibérique de Michel Pébereau), principal responsable de la crise mais qui bénéficie de l’argent public et qui dicte les plans d’austérité au gouvernement Zapatero. Les manifestants ont forcé sans violence l’entrée du bâtiment et ont entonné des slogans : « Usurier ! Usurier ! » ; « Botin, enfoiré, retourne planter des choux » ; « On paiera pas votre crise », etc.

La force de ce mouvement c’est la surprise et la volonté de vouloir rompre avec les règles du jeu. Malgré le sentiment d’injustice et des provocations policières, les indignés espagnols, grecs ou français n’ont jamais cédé à la rage destructrice. Depuis le début du mouvement, le mot d’ordre est « pas d’alcool, pas de drogue, pas de violence » et surtout pas de défaitisme, on n’est pas là pour se lamenter mais pour gagner, semblent-ils dire ; une rupture nette avec les mouvements sociaux et de protestation de la jeunesse qui ont eu lieu jusqu’ici.

JPEG - 49 ko
Carte de la mobilisation en Europe en date du 2 juin 2011.
Crédit : www.thetechnoant.info/campmap/

Jusqu’où ira ce mouvement ? Impossible à prédire, mais ce qui est sûr, c’est que ces dizaines et centaines de milliers de jeunes d’Europe et d’ailleurs sont le révélateur d’un nouveau sentiment au sein de la population, celui que Rosa Luxemburg identifiait sous le nom « grève de masse », à l’heure où l’ensemble du système économique et financier se désintègre sous nos yeux.

Ainsi écrivait en 1917 l’économiste et philosophe allemande à son amie Mathilde Wurm, qui avait rejoint le clan du compromis à la tête de la social-démocratie :

Toute ton argumentation contre ma devise : je suis là, je ne puis agir autrement ! revient à dire : tout cela est bien beau, mais les hommes sont trop lâches et trop faibles pour un tel héroïsme, ergo, adaptons notre tactique à leur faiblesse et au principe : chi va piano, va sano. Mon petit agneau, quelle vision étriquée de l’histoire ! Il n’y a rien de plus changeant que la psychologie des hommes. D’autant que la psyché des masses renferme toujours en elle, comme Thalassa la mer éternelle, toutes les possibilités latentes : un calme de mort et la tempête furieuse, la lâcheté la plus vile et l’héroïsme le plus fou. La masse est toujours ce qu’elle doit être, selon les circonstances historiques, et elle est toujours sur le point de devenir tout à fait autre que ce qu’elle paraît être. (…) Ma petite fille, "être déçu par les masses", pour un dirigeant politique, c’est comme un zéro pointé. Un dirigeant de grande envergure ne règle pas sa tactique sur l’humeur momentanée des masses, mais sur les lois d’airain de l’évolution ; il s’en tient à sa tactique, en dépit de toutes les déceptions, et pour le reste, il laisse l’histoire tranquillement mener son œuvre à maturité.

Voir les 8 commentaires

  • bourdier • 04/06/2011 - 16:08

    Je soutiens Limousin Terre de Gauche : Front de Gauche .....et ne peux que me sentir solidaire de tous les Indignados .

    Répondre à ce message

  • pic et puce • 03/06/2011 - 21:22

    Votre site contribue grandement à la prise de conscience nécessaire. Il révèle la nature profondément mafieuse et moyen-âgeuse du système financier. Les jeunes et les moins jeunes, ont compris l’absurdité des politiques économiques qui ne peut s’expliquer que par la main mise du système par un tout petit groupe d’individus. C’est cela dont les gens ne veulent plus. La destinée des peuples ne doit plus dépendre du bon vouloir d’une holigarchie financière toujours prête à provoquer des guerres pour canaliser les masses. En fait, les jeunes ont compris que cette holigarchie c’est le règne du mensonge conduisant aux malheurs des peuples. On peut droguer des masses de jeunes de diverses manières mais on ne peut empêcher la nature intellectuelle de l’homme de s’exprimer face à la folie d’un petit groupe d’hommes imprégnés de croyances iniques.

    Répondre à ce message

  • jojo • 03/06/2011 - 01:06

    Je trouve que vous prenez vos désirs pour des réalités. ces jeunes n’ont, pour la plupart, ni instruction scientifique ni éducation artistique classique. En dignes héritiers de leurs parents ex-68ards, ils revendiquent pour beaucoup la sortie du nucléaire, les moulins à vent et "l’énergie" solaire, désirent un monde sans terroristes, "écologique" et internationaliste, avec la peur de l’illusoire empire chinois et du mensonger choc des civilisations cher à Fukuyama, sont nourris à la soupe contre-culturelle de la musique pop, de la télé et des médias soit-disant alternatifs. Une jeunesse larguée, abreuvée de films et de jeux videos violents ou/et stupides, pessimiste quant à l’avenir, tout comme leurs parents.

    • Bertrand Buisson • 03/06/2011 - 14:15

      C’est sûr qu’un commentaire aussi inspirateur et combattif ne peut que provenir d’une belle âme humaniste forgée par une "instruction scientifique" et une "éducation artistique classique"...

    • jojo • 03/06/2011 - 16:07

      Oui, Bertrand, humaniste. Vous savez, je suis le premier, de par ma fonction professionnelle, à encourager aux jeunes à lire, à s’intruire, à progresser intellectuellement.
      Mais que voulez-vous, il m’arrive, certains jours, de voir la réalité telle qu’elle est, et non telle que je la voudrais. Aujourd’hui, je vois plus une accélération de l’effondrement culturel, accompagnant la désintégration de ce système de pirates.
      Vous ne direz pas le contraire, non ? Le travail de sape, de lavage de cerveau de l’élite libérale a rencontré jusqu’à présent un certain succès depuis plus d’un demi-siècle.
      Je fais tout, quotidiennement, modestement, pour tenter d’inverser cette tendance contre-culturelle.
      Commentaire assez brouillon, j’en conviens :)
      Bon courage à s&p dans leur lutte, je soutiens à fond !!!

    • luxo • 03/06/2011 - 20:53

      Vous méritez une " rolex " pour vos déductions subtiles de la
      part d`un ex 68`ard et antinucléaire .
      L` option ( réveil ) est payante .:o)

    Répondre à ce message

  • jojo • 03/06/2011 - 13:58

    Une jeunesse larguée culturellement qui organise des "sit in" post hippies sans idées, sans conception de ce qu’est le développement d’une civilisation. Une jeunesse pour la plupart adepte de la nourriture bio et des énergies renouvelables, pessimiste quant à l’avenir, abrutie qu’elle est par le culte environnementaliste. Nozélites peuvent dormir tranquillement avec ce genre de "grêve de masse" (sic). Mais bon, l’Histoire à court terme le dira.
    Sinon, félicitations pour votre travail d’information et votre optimisme culturel et scientifique.

    Répondre à ce message

  • petite souris • 02/06/2011 - 23:21

    La force de ce mouvement c’est la surprise et la volonté de vouloir rompre avec les règles du jeu

    ... au moment même où les médias essayent une manipulation de masse en ne parlant que des turpitudes de nozélites et jamais d’idées !!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide