Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 24 avril - Jacques Cheminade : « Mon exemple, c’est le général de Gaulle partant à Londres » Lire Flash : 7 avril - Jacques Cheminade au Liban reçu par le Président Michel Aoun Lire Flash : 1er avril - A Bondy, Jacques Cheminade engage un dialogue citoyen sur les banlieues Lire
AccueilActualité
Brèves

Lyon : quand les bombes toxiques font exploser les loyers

La rédaction
visites
1439
commentaires

26 février 2011 (Nouvelle Solidarité) – Il y a quelques mois, 900 des 8500 locataires de la Société anonyme de construction de la ville de Lyon (SACVL) apprennent que leurs loyers ont été augmentés de 100, voire de 140% ! Faute de revenus suffisants pour faire face à de telles hausses, 176 locataires à revenus très modestes se sont retrouvés assignés devant le tribunal et risquent l’expulsion.

Pourtant, fondée en 1954, la SACVL, une société d’économie mixte, est à l’origine un bailleur social détenue à 76,9% par la ville de Lyon dont huit élus siègent au conseil d’administration, parmi lesquelles l’adjoint aux Finances.

La souscription en 2007 de six « prêts toxiques » a mis la SACVL dans le rouge. Comme l’explique un article de Libération  : « En 2005, la Sacvl avait contracté des prêts à taux variables auprès du Crédit Agricole. Puis pour parer à une éventuelle envolée des taux, elle a voulu sécuriser ces prêts, en contractant sur les conseils de la banque, des produits censés les garantir. Pour la Sacvl, le Crédit Agricole fait office à la fois de conseil et de banquier, tout en siégeant au conseil d’administration. L’un des cinq produits contractés, appelés aussi "swaps", s’est révélé bien plus toxique que les prêts qu’ils étaient censés protéger. »

« A l’époque peu de gens en France savaient comment ces produits financiers fonctionnaient, y compris ceux qui les vendaient » avoue Michel Le Faou président de la SACVL. Ils ont déjà coûté 46 millions d’euros. Conséquence, la SACVL se sépare d’une partie de son patrimoine pour augmenter sa trésorerie. 176 millions d’euros d’actifs seront cédés entre 2010 et 2011, 43 millions en 2012. Et en attendant, ce sont les locataires qui paient la facture.

Voici, après l’affaire des emprunts toxiques de Lille, de Saint-Etienne, de Rouen et de tant d’autres collectivités locales, un exemple supplémentaire plaidant pour la création immédiate d’une vraie Commission d’enquête sur la crise financière qui exigerait la séparation immédiate des activités bancaires entre banques de dépôts et banques d’affaires ainsi que le rétablissement la Caisse des dépôts et des consignations dans sa mission de partenaire historique des collectivités locales.


A lire :


Voir les 4 commentaires

  • petite souris • 28/02/2011 - 12:03

    Je ne comprends pas très bien la logique !
    J’ai cru un moment que "les casseurs seraient les payeurs", que ceux qui font une faute grave perdent leur emploi et peuvent être poursuivis par les tribunaux.

    A l’époque peu de gens en France savaient comment ces produits financiers fonctionnaient, y compris ceux qui les vendaient » avoue Michel Le Faou président de la SACVL ............Et en attendant, ce sont les locataires qui paient la facture

    J’hallucine !!!!

    • tony • 02/03/2011 - 21:44

      et oui c la dure logique du capitalisme de merde... moin t es responsable plus tu paye et tu trime et plus t es responsable de la misere des autres plus on te fait des cadeaux et on te felicite presque...vive la france et vive le capitalisme :-(
      il faudrait prendre exemple sur nos amis du sud et foutre tout ces incompetent corrompu dans des tombes...
      bon courage a vous. cordialement.

    • tony • 02/03/2011 - 22:07

      et comme ca on voit ce que ca donne de laisser la planche a billets et le pouvoir de création monétaire à des institutions privées(soit disant sous contrôle de l état mdr)...après on continu a nous dire que c est le meilleur système et que l’état ne doit pas avoir la planche car il risque d en abuser...mdr..(j aimerais voir le compte en banque de ces gens qui sont contre ca).. on nous prend vraiment pour des imbecile..en meme temp peut de gens savent ca et s y interesse..alors il en profite et faut pas s etonner de ce que ca donne...en esperant que les gens ce reveille avant d etre enchainé et qu on ne puisse plus rien faire..
      bon courage a vous et viva la revolution.

    Répondre à ce message

  • edith • 28/02/2011 - 12:21

    Logique ,depuis le crash de 1997 dans ma ville communiste et celle voisine les municipalités ont vendus la plupart des hlm aux compagnies d’assurances et comme celles ci ont subies le crash de 2007 elles essayent de se refaire une santé,plus l’endettement auprés des banques les locataires ne sont pas sortis de l’auberge ! en faisant du porte à porte je constate que 60% des gens ne font pas le lien entre leurs loyers eleves,leurs salaires et pensions minables et les banques speculatives,ils pensent que tout ce que nous leur disont c’est du grand n’importe quoi !je connais un type qui est témoin de jehova rmiste et qui a des actions en bourse, il pense que seul dieu va lui donner à manger l’agriculteur aux yeux des financiers et de ces mystiques n’est qu’une variable d’ajustement secondaire. CHERCHEZ L’ERREUR LE MONDE D’EN BAS COMME CELUI D’EN HAUT S’ACOQUINENT DANS LA BETISE , POURTANT UN HOMME AVERTI EN VAUT DEUX A CROIRE QUE LES PAROLES DE VERITES ET DE SOLUTIONS NE SONT PAS DITES ASSEZ FORT IL VA NOUS FALLOIR DES MEGAPHONES !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide