Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Massacre de Winnenden : Helga Zepp-LaRouche avait raison, banissons les jeux vidéo violents !

La rédaction
visites
2584

12 mars 2009 (Nouvelle Solidarité) — Le massacre perpétré par un jeune allemand à Winnenden (Bade-Würtenberg), tuant quinze personnes et en blessant d’autres, révèle une fois de plus le rôle néfaste des jeux vidéo violents, comme Helga Zepp-LaRouche n’a cessé de le souligner depuis février 2002.

Hier, Tim Kretschmer, un jeune de 17 ans a froidement abattu 9 élèves et trois professeurs de son ancienne école avant de prendre la fuite. Après une courte chasse à l’homme, où il tua trois autres personnes, le meurtrier a été abattu ou s’est donné la mort.

Bien sur, le jeune avait eu des notes décevantes à l’école et fut même surnommé le « looser ». Bien sur, son père, un entrepreneur aisé possédait un petit arsenal d’une quinzaine d’armes à feu.

Cependant, des neufs élèves abattus, dont huit filles, presque tous sont mort d’une balle en pleine tête. Cette « performance » est habituellement réservée à des tireurs d’élite bien entraînés ou des adolescents ayant passé de longues heures à s’initier aux jeux vidéo « point and shoot ».

Ce massacre s’inscrit dans une longue liste de massacres quasi-rituels « commémorant » celui de la Columbine High School du 20 avril 1999. Eric Harris, un des jeunes meurtriers, était un admirateur d’Adolf Hitler et le 20 avril s’avère être le jour anniversaire du Führer allemand.

Depuis lors, plusieurs jeunes ont tenté de dépasser le « record » de Columbine, notamment à l’Université Virginia Tech (16 avril 2007) et à Ehrfurt en Allemagne, le 26 avril 2002.

Aujourd’hui, à part ceux qui affirment que « c’est incompréhensible », une véritable réflexion est en cours sur la manière d’endiguer ce fléau. D’après l’agence Deutsche Welle, le ministre de l’Intérieur Joachim Herrmann (CSU) a demandé l’interdiction de certains jeux ultra-violents, car il est établi que Tim Kretschmer était un grand joueur de Counterstrike, un des jeux les plus extrême dans le domaine.

A lire : Appel d’Helga Zepp-LaRouche pour l’interdiction des jeux vidéo violents (2007)

Pour creuser le sujet : focus

Contactez-nous !