Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

AccueilActualité
Brèves

Massacre de Winnenden : Helga Zepp-LaRouche avait raison, banissons les jeux vidéo violents !

La rédaction
visites
2589
commentaires

12 mars 2009 (Nouvelle Solidarité) — Le massacre perpétré par un jeune allemand à Winnenden (Bade-Würtenberg), tuant quinze personnes et en blessant d’autres, révèle une fois de plus le rôle néfaste des jeux vidéo violents, comme Helga Zepp-LaRouche n’a cessé de le souligner depuis février 2002.

Hier, Tim Kretschmer, un jeune de 17 ans a froidement abattu 9 élèves et trois professeurs de son ancienne école avant de prendre la fuite. Après une courte chasse à l’homme, où il tua trois autres personnes, le meurtrier a été abattu ou s’est donné la mort.

Bien sur, le jeune avait eu des notes décevantes à l’école et fut même surnommé le « looser ». Bien sur, son père, un entrepreneur aisé possédait un petit arsenal d’une quinzaine d’armes à feu.

Cependant, des neufs élèves abattus, dont huit filles, presque tous sont mort d’une balle en pleine tête. Cette « performance » est habituellement réservée à des tireurs d’élite bien entraînés ou des adolescents ayant passé de longues heures à s’initier aux jeux vidéo « point and shoot ».

Ce massacre s’inscrit dans une longue liste de massacres quasi-rituels « commémorant » celui de la Columbine High School du 20 avril 1999. Eric Harris, un des jeunes meurtriers, était un admirateur d’Adolf Hitler et le 20 avril s’avère être le jour anniversaire du Führer allemand.

Depuis lors, plusieurs jeunes ont tenté de dépasser le « record » de Columbine, notamment à l’Université Virginia Tech (16 avril 2007) et à Ehrfurt en Allemagne, le 26 avril 2002.

Aujourd’hui, à part ceux qui affirment que « c’est incompréhensible », une véritable réflexion est en cours sur la manière d’endiguer ce fléau. D’après l’agence Deutsche Welle, le ministre de l’Intérieur Joachim Herrmann (CSU) a demandé l’interdiction de certains jeux ultra-violents, car il est établi que Tim Kretschmer était un grand joueur de Counterstrike, un des jeux les plus extrême dans le domaine.

A lire : Appel d’Helga Zepp-LaRouche pour l’interdiction des jeux vidéo violents (2007)

Pour creuser le sujet : focus

Voir les 18 commentaires

  • Yörgle • 12/03/2009 - 17:03

    Je cite Sebastian Roché, sociologue au CNRS (rien que ça).
    "La personne voit comment faire, elle imite le scripe. Mais ce ne sont pas les jeux vidéo qui créent les déséquilibres de la personnalité qui caractérisent les auteurs de ce type d’actes".
    Toi auteur de ce misérable "article", auras peut-être l’outrecuidance de contredire un sociologue avec tes réflexions de comptoir ? J’en ris d’avance.

    Et puis une réflexion en passant, partant du principe faut interdire Flight Simulator à la vente si on ne veut pas voir se reproduire un 9/11.

    • Bertrand Buisson • 14/03/2009 - 09:38

      C’est pas parce qu’un mec a un diplôme qu’il a raison sur tout. Regarde sur le rechauffement climatique : y’a des dizaines de milliers de scientifiques qui ne sont scientifiquement pas d’accord avec cette théorie. On peut avoir un diplome et utiliser une méthode de pensée et d’analyse éronée ou limitée.

      Après, dans ce cas précis, tout n’est pas la faute des jeux vidéos, mais il faut quand même chercher à s’expliquer pourquoi on a de plus en plus de jeunes kamikazes depuis une dizaine d’année, comment ils peuvent en arriver à une telle déshumanisation et comment acquièrent-ils une telle précision au tir qui est caractéristique de toutes les tueries, sans pour autant s’être entraîné avec de vrai armes (ce cas faisant exception puisque ce jeune allemand s’entrainait au tir avec son père) ? Imagine l’impact de ces jeux sur un jeune isolé et exclu, qui va en faire "son univers"...pas étonnant qu’il choisisse la tuerie plutôt qu’un simple suicide.

      Après, moi je trouve ça fous qu’il y ait des milliards de dollars de générés et des millions d’heures de cerveau disponibles passées sur ces jeux de massacre, de "cold-killer" ou on apprend, répétitivement et sans sourciller, à tuer et détruire. Les jeunes n’ont plus du tout d’identité et se font formater sans sourciller.

      Si les jeux vidéos étaient un loisir anodin, il n’y aura pas autant d’addiction et de fascination.

    • Byrhon • 13/04/2009 - 06:42

      Je joue à des jeux dit "violent" depuis quelque temps, depuis Wolfenstein 3D à Call of Duty 4 en passant pas CS. Je fais de l’airsoft avec des réplique d’armes tirant des billes en plastique et enfin, je suis inscrit à un club de tir dernièrement.
      Je ne vois pas comment un jeux vidéo permetrais de viser avec une arme tel qu’un 9mm ! Moi même j’ai du mal à viser correctement une cible à 25m...
      Pour le maniement d’arme, il suffit de regarder n’importe quel film (de merde) dont les USA nous inonde etc...
      Enfin, n’oubliez pas que si on considère que le coupable joue aux jeux vidéo "violent" et qu’il parle "sms" sur son portable ça ne fait toujours que quelques millions de suspects.

    Répondre à ce message

  • Paul • 27/03/2009 - 12:40

    Je trouve ça révoltant que l’on mette en parallèle les jeux-vidéos et les meurtres commis par le jeune homme.

    En effet, on ne peut pas établir une corrélation sérieuse entre ses actions, probablement dûes aux faits qu’il n’était pas accepté dans son milieu scolaire ("fut même surnommé le « looser »") et un jeu de tir auquel on joue avec une manette ou une souris d’ordinateur.

    Encore un article fait par des ignorants.

    Répondre à ce message

  • POYO • 20/03/2009 - 19:08

    Bien sûr, la faute aux jeux vidéos "violents", surtout pas au père qui laisse des armes à feu "à disposition" dans sa maison.

    Hors, vous nous qualifiez "d’accros du joypad". C’est un manque de respect. Il vaut mieux être accro aux jeux vidéos qu’à l’extasy.

    Enfin, vous n’avez pas l’air de savoir de quoi vous parlez.

    Répondre à ce message

  • BCB • 16/03/2009 - 16:48

    Si les jeux videos violents sont si inoffensifs que cela, on se demande pourquoi ils sont utilisé pour désinhiber les recrues de l’Armée américaine. En effet, l’acte de tuer n’est pas un réflexe naturel pour l’être humain, il faut donc le "conditionner pour qu’il le devienne. Mais bon, tout comme certaine industries(ex:tabac), les concepteurs de jeux nieront jusqu’au bout cette nocivité. (Voir, à ce sujet, l’interview du professeur David Grossman sur ce site)

    Répondre à ce message

  • Tom • 16/03/2009 - 15:04

    A l’auteur de l’article :

    Alors la , les bras m’en tombent...

    Vous avez réussi l’exploit de faire perdre toute crédibilité à ce site avec un seul article.

    GG comme on dit (mais bon ca vous ne comprenez pas hein...)

    J’ai retenu cette phrase somptueuse de Depardieu dans le film "les valseuses" : "on ne peut pas savoir quand on a pas essayé"

    Vous n’avez visiblement jamais essayé, et vous permettez de juger les jeux videos sans les connaître.

    Répondre à ce message

  • d • 15/03/2009 - 16:07

    Les jeux vidéos dits violents ne sont pas une méthode pour apprendre à tirer et à tuer,mais ils déshumanisent le joueur et peuvent à la longue lui faire confondre réalité et virtuel ! et cela quelque soit le jeu.
    Cependant, toute la société est, depuis quelques décennies, déshumanisante : les médias les politiques les grands capitaines d’industrie, enfin tout ceux qui placent l’argent et les apparences au dessus de toute loi humaine, morale voire même légale.

    Répondre à ce message

  • Pelomar • 14/03/2009 - 03:04

    Ah ah, je suis fan de ce passage :

    "Cependant, des neufs élèves abattus, dont huit filles, presque tous sont mort d’une balle en pleine tête. Cette « performance » est habituellement réservée à des tireurs d’élite bien entraînés ou des adolescents ayant passé de longues heures à s’initier aux jeux vidéo « point and shoot »."

    Ah ben oui, si il tirait aussi bien c’est pas du tout parce que son père etait membre d’un club de tir qu’il frequentait lui meme assidument.
    Non, c’est parce qu’il jouait a Counter-Strike.

    Quelqun peut m’expliquer comment counter-strike pour permettre a n’importe qui de devenir un tireur d’elite ?
    Le recul, le bruit, le calibre de l’arme, des tonnes de facteurs qui font que tirer dans un jeu vidéo N’A RIEN A VOIR avec tirer "en vrai".

    Tant de désinformation, c’est pitoyable.

    Répondre à ce message

  • fuzz • 13/03/2009 - 15:25

    Suite :

    D’ailleurs moi qui était amateur fut un temps de film gore, et bien je n’arrive pas a regarder un film comme Saw 3, j’ai coupé juste quand le gars se coupe le pied en tapant dessus avec une dalle de porcelaine.
    Je tiens a vous dire que cela est du conditionnement pur et dur, comment peut ton apprécier regarder une scène pareille, y’a réellement un malaise.

    Mais je connais plein de développeurs de jeux vidéo dans mon entourage et se ne sont pas des gens qui font des jeux spécialement pour faire naitre des psychopathes en série, mais juste de passionnés pour ce qu’il font et cherche chacun leur propre univers.
    En fait pour faire plus simple le Jeux vidéo c’est Le Reflet de notre société tout comme nos films.
    Alors si il n’y a plus de Jeux vidéos, ont aura autre chose dans le même genre.

    Donc madame Larouche arrêtez les raccourci facile..

    après il faut savoir que les éditeurs ont des recommandation et le développeur doit aménager selon la politique de l’éditeur, un peut a la manières des grands éditorialistes de principaux médias.

    Répondre à ce message

  • fuzz • 13/03/2009 - 15:24

    Qui accusé ? les développeurs de jeux vidéos ?
    encore des gens comme moi et vous qui s’inspire la réalité telle qu’elle est à l’état brut.
    le Mind control est a chercher ailleurs que dans les jeux vidéos, ce n’ai pas ce que j’appellerai du véritable conditionnement, quoique les jeux de réflexions ou d’amélioration soit disant cérébrale, le sont eux, en plus il faut evolué et donc perdre encore du temps pour ne pas voir la société dans son ensemble, et réfléchir pource rendre compte qu’il existe bel et bien des solutions, mais plutot pour son confort individuelle quasi virtuel.
    Bref il faut un conditionnement avantque le jeu vidéo te retire completement ton humanité, c’est peut être dans certains cas l’une des dernieres pièce de la pyramide sanglante
    mais on ne peut pas oublier tout ce qui précède et affirmer c’est la faute au jeu vidéo.
    certain sont parents ici, imaginer un de vos fils est dans une histoire ou il y a mort d’homme, et que la police fait la perquisition et cherche a expliquer le actes de chacun, trouvent 1 seul jeu "violent" (gta) et même un film hollywoodien violent(tueurs nés, saw,..)
    il serait peut être immédiatement jugé parce qu’il possède l’un de ces jeux ou films.

    suite voir commentaire suivant :

    Répondre à ce message

  • leguminator • 13/03/2009 - 13:38

    Quel article minable !

    Interdire les jeux vidéos "violents" sous prétexte que le jeune qui a commis le massacre jouait à Counter Strike : c’est d’un sophisme absolu... Perso j’ai joué à ce jeu et bien d’autres sans jamais avoir massacré qui ou quoi que ce soit dans la vraie vie :)

    Si on part sur un raisonnement comme celui-ci, on pourrait très bien tirer les conclusions suivantes de ce drame :

    * ce jeune allais aux toilettes tous les jours : il faut interdire l’accès aux WC

    * il respirait de l’air avec ses poumons : il faut supprimer l’air ou bien lui arracher les poumons

    * etc, etc...

    Par ailleurs, la violence était déjà présente dans notre société bien avant la démocratisation des jeux vidéos : il suffit d’aller au cinéma voir une super production hollywoodienne, regarder le journal télévisé, ou même tout simplement se promener dans la rue au milieu des gens pressés qui n’ont pas le temps de regarder devant eux ni même de laisser traverser les piétons.
    Nos sociétés occidentales "civilisées" feraient mieux d’avoir le courage et l’honnêteté de regarder leurs problèmes en face.

    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide