Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 11 décembre - Miracle économique chinois : l’importance de la séparation stricte des banques Lire Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire
Accueil Actualité
Brèves

Maurice Allais : sauvons nos emplois ; délocalisons Pascal Lamy !

La rédaction
visites
2224
commentaires

8 décembre 2009 (Nouvelle Solidarité) – L’hebdomadaire Marianne de cette semaine (N°659 du 5 au 11 décembre 2009) nous offre un article pertinent du Prix Nobel d’Economie Maurice Allais, où ce dernier, dans une « lettre aux Français » lance son cri d’alarme « Contre les tabous indiscutés ».

Si Allais se dit « socialiste et libéral », c’est en tant que libéral qu’il tire à boulets rouges sur « un libre-échangisme appliqué aveuglément », justement un « des tabous indiscutés dont les effets pervers se sont multipliés et renforcés au cour des années ».

Pour y remédier, Allais indique deux grandes réformes, aussi importante l’une que l’autre : celle de l’organisation des échanges mondiaux et celle du système bancaire.

Comme alternative au libre-échange, Allais estime que, bien que le protectionnisme puisse s’avérer néfaste entre pays à salaires comparables, « le protectionnisme entre pays de niveau de vie très différents est non seulement justifié, mais absolument nécessaire ». C’est en particulier le cas avec des Chinois, dit-il, avec lesquels « il est fou d’avoir supprimé les protections douanières aux frontières », car, « outre leurs très faible prix de main-d’œuvre », ils « sont extrêmement compétents et entreprenants ».

Ainsi, la mondialisation, en tant que globalisation d’un libre-échangisme aveugle, et les délocalisations qu’elle provoque, est la source même de la débâcle actuelle. « Il m’apparaît scandaleux que des entreprises ferment des sites rentables en France ou licencient, tandis qu’elles en ouvrent dans les zones de moindres coûts, comme cela a été le cas dans le secteur des pneumatiques pour automobiles avec les annonces faites depuis le printemps par Continental et par Michelin. Si aucune limite n’est posée, ce qui va arriver peut d’ores et déjà être annoncé aux Français : une augmentation de la destruction d’emplois, une croissance dramatique du chômage non seulement dans l’industrie, mais tout autant dans l’agriculture et les services. »

Quand, lors du dernier sommet du G20, nos dirigeants appellent à conclure au plus vite le cycle de Doha de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) en faveur d’une dérégulation accrue, Allais évoque leur « ignorance criminelle ». Car pour lui, « les échanges, contrairement à ce que pense Pascal Lamy, ne doivent pas être considérés comme un objectif en soi, ils ne sont qu’un moyen. »

Lamy, affirme Allais, « ne comprend rien, rien, hélas ! Face à de tels entêtements suicidaires, ma proposition est la suivante : il faut de toute urgence délocaliser Pascal Lamy, un des facteurs majeurs de chômage ! »

Un autre article de Marianne retrace le parcours d’un prix Nobel iconoclaste et bâillonné. Écarté de la plupart des médias comme un éternel casse-pieds inclassable, Allais, protégé par Alain Peyrefitte, réussit néanmoins à faire publier plusieurs tribunes dans Le Figaro. Après la mort de Peyrefitte, les colonnes du Figaro se ferment pour le prix Nobel et en 2005, seule l’Humanité accepte de publier une tribune d’Allais expliquant « comment Bruxelles, reniant le marché commun en abandonnant la préférence communautaire, a brisé sa croissance économique et détruit ses emplois, livrant l’Europe au dépeçage industriel ».

Jacques Cheminade, lors de sa campagne présidentielle de 1995, avait évoqué publiquement l’immense danger d’un effondrement systémique de l’économie mondiale provoqué par un « cancer » financier, la spéculation.

En 1999, Allais dénonce lui aussi cette finance de « casino » et écrit : « L’économie mondiale tout entière repose aujourd’hui sur de gigantesques pyramides de dettes, prenant appui les unes sur les autres dans un équilibre fragile. Jamais dans le passé une pareille accumulation de promesses de payer ne s’était constatée. Jamais sans doute, il n’est devenu plus difficile d’y faire face. Jamais, sans doute, une telle instabilité potentielle n’était apparue avec une telle menace d’un effondrement général. »

Nous ne doutons donc plus un instant que Marianne, lectrice fidèle de notre site, ouvrira ses colonnes aux tribunes de Lyndon LaRouche et Jacques Cheminade.


Articles :

— Le "Plan LaRouche" pour sauver l’économie mondiale
— Le professeur Maurice Allais s’associe à l’approche de Lyndon LaRouche
— Le portail du protectionnisme


Voir les 2 commentaires

  • michel49 • 09/12/2009 - 10:39

    Beaucoup ont encore du mal à admettre que la richesse d’une nation n’est rien d’autre que la somme de tous ceux qui travaillent et non de ceux qui consomment !
    Le systeme anglo-saxon est fondamentalement en opposition avec ce dogme.

    • TERNON Max • 10/12/2009 - 19:17

      Travailler n’a de sens que pour répondre à un besoin, si ce besoin se résume ’à consommer’ cela devient de l’adiction à ’l’avoir’ qui ne produit effectivement rien, si ce n’est peut être des ’rentes’ à ceux qui l’organisent et se servent leurs commisions au passage, la ’richesse’ étant virtuelle, non compensée par une création ’matérielle’, elle implose forcément. La sagesse de l’équilibre des deux piliers...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide