www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Glass-Steagall

Michel Rocard : « Il faut d’abord réadopter partout le Glass-Steagall »

La rédaction
1465 visites | 5 commentaires

11 juillet 2010 (Nouvelle Solidarité) – Alors que le système financier, économique et social est au bord de la rupture, l’ancien Premier ministre Michel Rocard a déclaré dans une interview avec Le Figaro que pour en sortir « il faut d’abord réadopter partout le Glass-Steagall ». En effet la séparation des activités bancaires normales et spéculatives permettra d’en finir avec la folie financière et permettra d’organiser le rédeveloppement de l’économie réelle.

« Il y a sérieusement le feu, mais nous ne comprenons ni pourquoi ni comment. (…) Or, aucun traitement n’est possible, si on ne pose pas d’abord un bon diagnostic. Je vis cette crise comme un danger inouï. Si on ne la traite pas, c’est le déclin du Bas-Empire romain qui recommence », prévient-il. La crise est arrivée avec le démantèlement en 1971 du « système international de change fixe qui donnait, via les accords de Bretton Woods signés en 1944, de la prévisibilité aux agents économiques ». On a alors « ouvert la porte à la spéculation ». « En 1970, pour un dollar qui circulait dans le monde pour des raisons commerciales circulait un autre dollar pour des raisons financières (prêts, emprunts, remboursements, achats d’actions). En 2006, le rapport était de 1 à 120, avec un volume quotidien supérieur à 20.000 milliards de dollars. » Il constate alors qu’avec l’inaction des dirigeants « le système démocrate est menacé. Et, il n’y aura pas de sortie de crise sans consensus électoral. »

Le Figaro lui demande ensuite comment dégager un consensus. « Les voies de sortie sont d’ordre financier. Il faut d’abord réadopter partout le Glass Steagall Act, loi américaine de 1933 abrogée en 1999 qui interdisait aux banques de faire des investissements avec l’argent de leurs dépôts. (…) Ensuite, l’interdiction de tous les produits dérivés détachés des contrats d’économie réelle. Il faut en outre éradiquer les paradis fiscaux, puisqu’ils accueillent la moitié des immenses liquidités qui circulent dans le monde. Enfin, redonner du pouvoir d’achat aux salariés pour favoriser la croissance. »


Action :


  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 5 commentaires

Vos commentaires

  • Le 12 juillet 2010 à 17:13
    par Pierre

    D’où j’en conclus que Dominique Strauss-Kahn, Gordon Brown, Barack Obama. Nicolas Sarkozy et Michel Rocard sont pour la réintroduction d’un Glass- Steagall généralisé.
    "Faire et défaire, c’est toujours travailler"......
    Vous avez dit alzheimer pragmatique ?

    A vous de vous faire une idée :

    "La social-démocratie mondiale est le seul milieu d’où est sortie une annonce de la crise, une capacité rapide d’en analyser les mouvements fondateurs et une culture politique et citoyenne qui peut proposer les éléments de régulation et de fiscalité en réponse. Voilà pourquoi je demeure furieusement social-démocrate. Ce n’est pas un hasard si tous ceux qui avancent des solutions à la crise sont des sociaux-démocrates : Dominique Strauss-Kahn, Gordon Brown, Barack Obama. Nicolas Sarkozy qui n’est pas économiste mais avocat, intelligent et travailleur, a su faire également preuve de pragmatisme."

    "Les voies de sortie sont d’ordre financier. Il faut d’abord réadopter partout le Glass Steagall Act, loi américaine de 1933 abrogée en 1999 qui interdisait aux banques de faire des investissements avec l’argent de leurs dépôts."

    http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2010/07/09/10001-20100709ARTFIG00640-rocard-le-capitalisme-est-une-affaire-formidable.php

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2010 à 16:43
    par Bibounette69

    Que le PS et Debout la République lisent le FIGARO et heureusement que S et P est là car si on comptait sur le PS.... on a vu comme ils sont proches du peuple et représentent J. JAURES.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2010 à 19:13
    par BELLUT Françoise

    Le Glass steagall a été abrogé en 1999 aux EU et en 1984 en France par Jacques DELORS

    • Le 12 juillet 2010 à 12:31
      par Leratleurre

      J’ai beaucoup de mal à cerner les pensées profondes de ce monsieur Roccard...
      Il semble changer de bords comme on change de trottoir.
      Cependant,j’apprécie cette fois ,sa façon de s’exprimer.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet 2010 à 21:21
    par petite souris

    ...J’espère que les socialistes français lisent le Figaro !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet