Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Mrs Rogers goes to Washington ?

La rédaction
visites
943

23 octobre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Le vote sera serré dans la 22e circonscription du Texas où la démocrate larouchiste Kesha Rogers affontera le 2 novembre le député républicain sortant Pete Olson. Après avoir remporté les primaires démocrates à la majorité absolue contre deux adversaires soutenus par le parti, Kesha Rogers a poursuivi sa campagne de terrain pour mobiliser la population sur les véritables enjeux que les deux partis américains refusent d’aborder : l’effondrement total de l’économie américaine et l’incapacité de Barack Obama à présider en temps de crise et à s’opposer à Wall Street. Dans cette circonscription où tout tourne autour du fameux Johnson Space Center de la NASA et où les coupes budgétaires dans les programmes spatiaux décrétées par Obama menacent de sinistrer le dernier fleuron de l’économie américaine, Rogers recueille un fort soutien de la population pour son programme de vol habité vers Mars, alors qu’Olson n’a offert que des compromis avec la destruction de milliers d’emplois productifs qualifiés.

C’est donc sans surprise que Kesha Rogers s’est imposée dans le débat organisé par la télévision publique américaine PBS de Houston, diffusé hier soir et qui sera rediffusé 6 fois d’ici à l’élection. Au delà des étiquettes politiques, Kesha s’est présentée en candidate du sursaut, au delà des partis, et a attaqué son adversaire républicain qui surfe sur le sentiment anti-démocrate mais qui ne propose rien face à la désintégration économique et sociale. Il n’a rien pu répondre, surtout lorsqu’elle a vilipendé son programme de baisse des dépenses publiques, alors qu’à l’inverse, c’est le moment de reprendre les meilleures pages du New Deal de Roosevelt pour investir dans les grands projets d’infrastructure qui redonneront vie, travail et avenir à l’Amérique. Et encore plus risible est la lâcheté typiquement politicienne de Olson à ne pas s’en prendre à Obama, alors que Kesha a clairement dit que ce Président n’est ni compétent, ni en état pour occuper ce poste à un tel moment de l’histoire. Pour que l’Etat puisse reprendre la main, Kesha Rogers a martelé le programme de démantèlement de Wall Street promu par Lyndon LaRouche : mettre en procédure de faillite organisée les spéculateurs et rétablir la loi Glass-Steagall qui permettra d’orienter le crédit vers l’investissement productif.

Coup dur pour Pete Olson, puisque à la sortie du débat, il apprenait que la candidature de Kesha, venait de recevoir le soutien de Pete Roberston, un des membre fondateur du Tea Party, qui a expliqué dans une déclaration vidéo que ce n’était pas une question de parti mais de personne, que Kesha a les nerfs pour s’attaquer à Wall Street et a un véritable programme pour le plein emploi (ce qui révèle la vraie nature du Tea Party, qui, au delà des exagérations de la presse française est avant tout un mouvement issu de la colère populaire et dont les membres les plus éclairés voient en Kesha et le mouvement larouchiste un potentiel d’action pour sortir de la crise).
Kesha Rogers a également reçu le soutien de l’acteur Robert Beltran, venu à Houston pour soutenir sa campagne et prendre la parole lors d’une réunion publique de la candidate.

A l’approche de l’élection, les couvertures médias s’enchaînent pour celle que les médias surnomment désormais « impeachment candidate » (pour avoir affiché dès les primaires démocrates qu’elle combattait pour la destitution d’Obama) : Kesha a fait l’objet d’un reportage de CBS-Houston, était l’invitée du grand talk-show houstonien sur radio KTRH et a enchaîné les interviews avec radio sur des programmes radios de la communauté afro-américaine bien au-delà du Texas.

GO KESHA !

Contactez-nous !