Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Nasrallah met en garde le Liban de ne pas tomber dans le piège de Cheney

La rédaction
visites
1063
commentaire

(LPAC) Seyyed Hassan Nasrallah, le dirigeant du Hezbollah au Liban, a mis en
garde le gouvernement libanais contre l’envoi de l’armée libanaise dans le camp
de réfugiés palestinien de Nahr el-Bared pour maîtriser le groupe sunnite Fatah
al-Islam, appelant plutôt à une solution négociée.

Selon Ha’aretz lors d’une intervention télévisée, le dirigeant shiite a
déclaré « Dans le Nord, le conflit peut être résolu politiquement
et par la voie juridique, de manière à protéger l’armée libanaise, nos frères
palestiniens ainsi que l’état de paix et de stabilité, sans transformer le Liban
en champ de bataille d’une lutte contre Al Qaida au nom des Américains »
.
Bien que ce dernier n’ai pas mentionné le nom du vice-président américain Dick
Cheney, il a dit qu’une attaque sur le camp de réfugiés conduirait le Liban à
entrer dans la guerre des Etats-Unis contre Al Qaida puisqu’une telle action
attirerait les terroristes sur le sol libanais.

Nasrallah a déclaré que le Hezbollah accordait son « soutien absolu »
à l’armée libanaise qui joue un rôle clé dans le maintien de l’unité du Liban,
mais qu’entrer dans le camp palestinien mettra en danger les civils et peut
entraîner d’autres escalades.

En juillet 2006, le Hezbollah fut la cible principale de l’attaque israélienne
sur le Liban approuvée par Cheney faisant 5000 victimes civiles libanaises. Le
Hezbollah est conscient que Cheney et les néo-conservateurs étasuniens, épaulés
par le prince Bandar d’Arabie Saoudite, ont en réalité fondé et armé le Fatah
al-Islam ainsi que d’autres groupes sunnites pour de potentielles attaques
contre le Hezbollah.

Contactez-nous !

Don rapide