Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Nétanyahou accusé de fraude et de pots-de-vin

La rédaction
visites
801
commentaire

Selon le journal israëlien, Ha’aretz, des enquêteurs de la section des fraudes ont interrogé séparément l’ancien premier ministre Benjamin Nétanyahou et son épouse, Sarah, durant plus de huit heures mercredi.

Les époux sont accusés d’avoir reçu des pots-de-vin et d’avoir abusé des fonds publics lors du mandat de trois ans de M. Nétanyahou. Celui-ci est également accusé d’avoir tenté de suborner un témoin et de nuire à l’enquête.

Dans une lettre envoyée aux stations de radio, M. Nétanyahou a nié avoir eu un comportement inapproprié. « L’ancien premier ministre Benjamin Nétanyahou rejette toute insinuation d’activité irrégulière de sa part en ce qui a trait à son travail à la résidence du premier ministre », a-t-il affirmée.

L’ancien directeur de bureau de M. Nétanyahou, M. Ouri Elitzour, a également été interrogé et la police continue d’interroger Avner Amedi, l’entrepreneur de Jérusalem impliqué dans l’affaire et qui a été placé en détention préventive mardi.

L’enquête policière a débuté suite à une enquête du Yediot Aharonot qui a soulevé des doutes que l’ancien premier ministre ait reçu des pots-de-vin et ait tenté, de façon frauduleuse, de soutirer environ 440 000 shekels (environ 500 000 Frs) de l’état afin de payer des rénovations et réparations faites par l’entrepreneur de Jérusalem à la résidence privée de M. Nétanyahou. En début de semaine, le journal a transmis les points marquants de l’enquête à l’escouade des fraudes de la police nationale.

L’article soutient qu’immédiatement après que M. Nétanyahou ait perdu les élections, M. Amedi a envoyé une facture de 440 000 shekels au bureau du premier ministre pour quelques 200 travaux effectués pour M. Nétanyahou au cours de ses trois années de mandat, des travaux pour lesquels il n’a jamais été payé.

Contactez-nous !

Don rapide