www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Newsweek : débranchons nos grand-mères !

La rédaction
1655 visites | 4 commentaires

15 septembre 2009 (Nouvelle Solidarité) - Ce n’est pas une blague. L’hebdomadaire américain Newsweek (appartenant au cartel de média Washington Post Company) y va sans façon : pour améliorer la santé du budget, il faut mettre un terme à "l’acharnement thérapeutique" sur les personnes âgées.
Rappelons ici qu’un des actionnaires historiques du Washington Post n’est autre que Warren Buffett. Ce dernier, comme membre du Club des milliardaires, affirme que la surpopulation est le problème le plus urgent devant l’humanité.
"Tant que les Américains ne se font pas à l’idée que la mort est autre
chose qu’un simple défi scientifique à surmonter, notre système de santé restera condamné"
, écrit Newsweek, car malheureusement, "l’idée que l’on puisse rationner les soins pour les seniors ou d’autres patients) demeure un anathème politique".
L’auteur, Evan Thomas, un des éditeurs de l’hebdomadaire, écrit : "Les
politiciens n’osent pas prononcer ce mot qui commence avec un R (celui de rationnement) par simple peur de se faire accuser - à tort - de vouloir débrancher grand-mère. Cependant, la nécessité de dépenser moins pour les personnes âgées en fin de vie, voilà l’éléphant proverbial au milieu de la pièce. C’est le centre du débat sur la reforme de la santé. Chacun le voit, mais personne n’ose en parler".

Thomas, lui, trouve "le courage" d’en parler et de promouvoir l’idée qu’on ne réussira jamais à maîtriser les dépenses si l’on ne trouve pas un moyen "d’en finir avec la surmédicalisation" des patients.

Ensuite, Thomas défend virulemment l’étude de Dartmouth, un document de référence pour tous ceux qui cherchent à réduire les dépenses, mais dont les données ont été falsifiées. Sans surprise, il invoque la nécessite de créer un haut conseil de la santé indépendant (c’est-à-dire indépendant des médecins et des politiques), semblable au NICE britannique, chargé de procéder de façon purement administrative à des coupes. Mentant sur le fait que le système actuel soit condamné, Thomas présente évidemment le système anglais comme le modèle à suivre pour les Etats-Unis.

Tout en niant qu’il s’agisse de "tribunaux de la mort" de type nazi, Thomas se réjouit que l’on puisse "conseiller" aux patients de raccourcir leur propre existence. Pourtant, "une étude des Archives of Internal Medecine démontre que de tels échanges entre médecins et patients permettent de réduire les dépenses d’environ 35% — tout en améliorant la qualité des soins en fin de vie".

L’auteur se plaint amèrement que le "système de santé fasse tout ce qu’il peut pour donner de l’espoir aux malades. Et le système de santé américain a été, de façon quasi-miraculeuse, capable de développer de nouveaux traitements pour repousser la mort, mais pour si peu de temps."

Article : réforme de la santé : les Américains se révoltent contre le fascisme financier

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 4 commentaires

Vos commentaires

  • Le 16 septembre 2009 à 13:31
    par arcane

    Dans le point du jour du 15 septembre, vous stigmatisez les conspirationistes.
    ceux qui croient à un complot mondial contre l’humanité.

    L’Histoire est batie et construite sur des complots et des mensonges, vous meme les dénoncez dans vos articles.

    Combien de personnes sont mortes envoyées à la guerre grace à des complots ?

    Le club des Milliardaires que vous dénoncez, se réunissent en secret pour parler de la surpopulation, a votre avis, comment appel t’on ce genre de discution ou l’on veut reduire la population contre son grés.
    Une personne célèbre et influente dont je ne me rappel plus le nom mais je peux le retrouver, avait dit, il faudra réduire la population mondiale, meme contre son grés par la maladie et la famine.
    Comment nommez vous cela.
    Vous nous parlez des économistes comportementalistes, ne complotent t’ils pas contre les populations en les manipulant ?

    Les Maltusiens dont vous nous parlez, pour parvenir à leur fin, ne sont ils pas obligé de comploter, ou alors redonnez moi la définition du mot complot ou conspiration qui sont cousins

    conspirer : s’entendre à plusieurs, se mettre d’accord pour renverser une personne, un état, dans le but d’en prendre le contrôle.

    Vous combattez vous meme un empire olligarchique anglo hollando saoudien.
    Ne conspire t’il pas contre la population mondiale dans le but de la réduire en esclavage.
    expliquez vous un peu sur ces nuances.
    merci

    Desse

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2009 à 13:13
    par arcane

    Je suis abonné à votre journal et je suis tous les points radios journaliers.
    Si je suis tres souvent en accord avec vos analyses, concernant la santé, et la vaccination, je pense que vous stigmatisez un peu vite les personnes qui se posent des questions sur l’éfficacité, et la dangerosité de ces vaccins.
    Parmis les personnes qui reflechissent la dessus des spécialistes en biologie, des professeurs, des médecins et des infirmieres ne sont pas convaincues de la necessité systématique d’un vaccin.
    Vous meme savez vous que dans les mixtures vaccinales il y a des adjuvents comme le mercure qui sert à la conservation et dont on connait la toxicité dans le temps.
    L’aluminium qui sert de corps étranger pour bouster la reaction de nos antis corps et ainsi les amener à reconaitre le virus vaccinal injecter.
    Ces particules ne sont pas toujours eliminer par l’organisme et peuvent declancher des patologies graves.
    Nous nous vaccinons de plus en plus et de plus en plus nombreux, DE PLUS EN PLUS TOT ou est le progres ?

    Nous devrions aller vers de moins en moins de maladies, moins de médicaments, moins de vaccins.

    Posez vous la question a qui cela rapporte ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2009 à 20:54
    par ptiriso

    Oui, et il y a aussi l’ancienne méthode de « monter au cocotier » : le vieux qui ne peut le faire est condamné à aller voir si c’est mieux dans le pays des Morts.

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2009 à 17:15
    par petite souris

    "Ne plus donner d’espoir aux malades !!!!"

    Vaste programme !!!

    Mais plutôt que des discours justificatifs de cette volonté,ne serait-ce pas plus simple d’interdire tout simplement toutes les opérations : appendicites, fractures, greffes, etc...???

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet