www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Nicolas Dupont-Aignan : un Traité alternatif pour refonder l’Europe

La rédaction
1676 visites | 7 commentaires

Paris, le 24 mars (Nouvelle Solidarité) —Nicolas Dupont-Aignan a lancé aujourd’hui sa campagne pour les élections européennes, en présence des têtes de listes des sept circonscriptions nationales. Il a aussi donné le coup d’envoi à ses caravanes, sept voitures décorées avec les affiches de la campagne qui sillonneront la France profonde, à la rencontre des Français dans les petites villes et les villages, là où tout ferme et où l’existence devient de plus en plus précaire.

Dupont-Aignan est tout de suite entrée dans le vif du sujet, détaillant les principaux thèmes de sa campagne et les affiches, parmi lesquelles : « Non au retour dans l’OTAN - Oui à une France Libre », « La crise ça suffit, osons une Europe différente » et « Non aux délocalisations - Oui au protectionnisme européen ».

Le président de Debout La République se dit convaincu que c’est son mouvement qui créera la surprise lors de ces élections, confiant que les fortes réactions de soutien qu’il reçoit de la population feront mentir les sondages qui le créditent actuellement de seulement de 0,5 à 1%.

Le but de sa campagne est de contribuer à une sortie de crise en proposant une réforme profonde de l’organisation de l’Europe. Bien que cette reforme ne sera annoncée que dans un deuxième temps, au cours d’une conférence qu’il tiendra avec un groupe d’économistes, il accepte de lever déjà le voile sur certaines des réformes.

Si on ne fait rien pour changer la donne, l’Euro explosera, dit-il. L’Espagne pourrait être obligée d’en sortir, tout comme l’Italie ou même la France. Nicolas Dupont-Aignan qui cherche une voie moyenne entre les européistes et les euro-ronchons, prépare actuellement un nouveau Traité alternatif permettant de refonder l’Europe.

Exemple de tout ce qu’il faut changer en Europe, Michèle Vianès, tête de liste de la circonscription Sud Est, tout juste de retour de Bordeaux où elle s’est entretenue avec des viticulteurs en colère, est intervenue pour dénoncer la décision de la Commission d’imposer un vin rosé fait d’un mélange du vin blanc et de vin rouge, contre le procédé français, dont les conséquences pourraient porter atteinte à 16000 emplois.

Parmi les réformes envisagées : la suppression de la Commission européenne et une alliance à minima entre les 27 qui serait complétée par chaque pays par des alliances à la carte et à thème, telles l’Agence spatiale européenne, ou une alliance pour la construction de la voiture propre. Nicolas Dupont Aignan compte aussi proposer des réformes importantes de la Banque centrale européenne, sans pour autant renoncer à l’Euro.

Pour creuser le sujet :
focus

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 7 commentaires

Vos commentaires

  • Le 3 avril 2009 à 22:57
    par Tythan

    Elu de banlieue, maire le mieux réélu de France, Nicolas Dupont-Aignan aborde de très nombreux sujets dans son blog, que je vous invite à consulter !

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars 2009 à 14:19
    par petit Charles

    Cet homme est honnete, courageux et voit juste. Mais il n’est pas de Gaulle et sa vision Républicaine de l’Etat il ferait bien de la mettre en oeuvre dans son parti qu’il dirige semble t-il de manière autocratique et sans juste vision de la réalité.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2009 à 10:11
    par José le Gamou

    Dupont-Aignant n’a pas les épaules d’un De Gaulle qui de toutes façons et mort depuis bien longtemps.
    Passons au 21° siècle ! Je ne crois pas que la nostalgie soit un mot d’ordre de S&P. Je ne crois pas non plus que regarder ce que pompe le voisin soit une strategie d’avenir.

    • Le 25 mars 2009 à 20:08
      par julien

      a chaque fois c la meme nda ne se prends pas pour de gaulle ce n’est pas non plus un nostalgique !!!
      le gaullisme c’est des principes !!!
      tout come le socialisme qui a plus de 150 ans et pourtant personne ne dit le socialisme c depassé c’est une nostalgie !! caar sa évolue avec le temps pareil pour el gaullisme de plsu il ne se prends pas pr de gaulle il a les mêmes principes que le grand charles

    • Le 26 mars 2009 à 02:10
      par sebastien

      Le Gaullisme n’est pas de la Nostalgie !

      Le Gaullisme se sont des principes : la souveraineté du peuple, l’indépendance et le libre arbitre de la France, la justice social, ...

      Nous sommes des "neo-gaullistes" parce que nous croyons encore à ces principes qui sont à l’opposé de la pensée unique orchestrée par l’UMPS, et qui sont plus respectables et réalistes que les idées des partis des 2 extrêmes.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2009 à 10:50
    par Tythan

    Les listes de Nicolas Dupont-Aignan sont aujourd’hui créditées de 2% dans les sondages... Ne manque que de tripler ce score, et Debout La République pourra porter la bonne parole au parlement européen !

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2009 à 23:31
    par fred

    créez votre gouvernement de crise avec NDA 1er ministre car un maximum de voix sur RMC ça va s’entendre !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet