Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Nouveau rapport sur les ogives nucléaires russes

La rédaction
visites
1499

De sources russes et chinoises, la Russie planifie la mise au point et la production de nouveaux types d’armes nucléaires, dont un nombre important d’ogives nucléaires miniaturisées et super-miniaturisées.

Ces rapports ont été confirmés par un article paru dans le Washington Post du 31 août. L’article de David Hoffman relate une réunion, le 29 août, d’anciens inventeurs d’armes nucléaires russes dans la citée fermée d’Arzamas-16, pour célébrer le 50ème anniversaire du premier essai nucléaire soviétique.

Les journalistes occidentaux qui ont pu y assister se sont aperçus que les participants étaient engagés dans quelque chose de plus important que de sentimentales réminiscences du passé. Selon Hoffman, « bien que les détails restent secrets, il semble qu’il y ait une dynamique entre certains inventeurs d’armes (...) pour construire une nouvelle génération d’armes nucléaires tactiques de faible puissance (...) qui pourraient être la réponse de la Russie à son manque d’armes conventionnelles de haute précision », du genre de celles utilisées par les Etats-Unis contre l’Irak et la Yougoslavie. Hoffman cite l’ancien ministre russe de l’Energie atomique Mikhaïlov, l’un des grands partisans de la nouvelle stratégie, pour qui la « nouvelle génération d’armes nucléaires de faible puissance aura une signification particulière pour le monde. (...) Ces armes peuvent réellement être utilisées en cas de conflit militaire à grande échelle. »

Il serait lourdement erroné de penser que ces nouvelles armes nucléaires ne seront limitées qu’aux ogives nucléaires tactiques au sens conventionnel. Il faut se rappeler qu’Arzamas-16 était un important centre soviétique de recherche et de développement d’armes à énergie dirigée, comme notamment de nouveaux systèmes nucléaires à rayonnement intense ou encore, à pulsations électromagnétiques. Ceux qui pensent que l’armement propre, à guidage précis, est l’atout ultime dans la technologie militaire, doivent s’attendre à de mauvaises surprises.

Deux semaines avant l’article du Washington Post, l’édition du 13-19 août de l’hebdomadaire russe Observateur militaire indépendant avait publié un article d’un collaborateur de haut rang à Arzamas-16, un certain Sergueï Brezkun. Dans cet article intitulé « La Russie a besoin d’une nouvelle arme nucléaire "européenne" », Brezkun se réfère à la période de tension des années 80, quand des missiles balistiques de portée intermédiaire ayant un rayon d’action de 500 à 5000 km les SS 20 soviétiques et les Pershings de l’OTAN se faisaient face de part et d’autre du rideau de fer.

Brezkun note qu’ironiquement, les « ogives nucléaires occidentales peuvent se retrouver à l’emplacement même où les contingents militaires soviétiques étaient autrefois stationnés. Contre qui ces ogives sont-elles orientées, si ce n’est contre la Russie ? » Brezkun répond : « Nous pouvons et devons parler de la nécessité de créer un pendant continental aux forces stratégiques nucléaires [intercontinentales]. (...) [Ces] armes nucléaires de classe continentale succèderont aux armes nucléaires tactiques au sens militaro-technique. Par contre, dans le domaine de la doctrine militaro-politique, les armes nucléaires de classe continentale devraient devenir un nouvel élément de la structure de défense russe. (...) Les armes nucléaires de classe continentale devraient avoir une fonction exclusive de dissuasion régionale face à des pressions et à des empiètements éventuels sur nos intérêts nationaux. »

Contactez-nous !