Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Nouveau record de vitesse pour le scramjet de la NASA

La rédaction
visites
1721

Le dernier vol d’essai, le 16 novembre, du véhicule de recherche hypersonique expérimental, le X-43A, a été un succès complet. Après la séparation avec la fusée porteuse et l’allumage du moteur du scramjet (statoréacteur à combustion supersonique), le véhicule a volé pendant 10 secondes à mach 9,6, établissant un nouveau record de vitesse pour un moteur aérobie. Ce résultat était attendu par les chercheurs et les ingénieurs. En attendant l’analyse des données, le test a démontré, comme l’a déclaré juste après le vol Fred Gregory, administrateur associé de la NASA, « la capacité de réaliser des choses que les gens disaient impossibles . »

Lors de la conférence de presse, on a interrogé Joel Sitz, manager de programme au Centre Dryden de la NASA, sur l’avenir de cette technologie, vu que la NASA ne compte pas poursuivre de recherches dans le domaine hypersonique. Il a répondu que le Pentagone travaillait sur un scramjet consommant du carburant à base de pétrole, qui soit moins dense que l’hydrogène liquide. A la question de savoir quand la technologie hypersonique pourrait être au point, Dave Mcallister, de Dryden, a estimé qu’elle pourrait être utilisée « immédiatement » pour certaines applications. Dans les cinq années à venir, des systèmes plus larges pourraient être testés et déployés par l’Armée en l’espace d’une décennie. Le gouvernement russe a annoncé de son côté qu’il développait un « véhicule à hypervélocité » à usage militaire.

Les applications commerciales de cette technologie - pour le lancement de charges utiles dans l’espace et le transport de passagers autour du globe - pourraient être prêtes d’ici dix ans, a déclaré Randy Voland, manager du programme « Hyper-X » au centre Langley de la NASA.

Le projet Scramjet de la NASA et l’IDS proposée par Lyndon LaRouche

Dans un documentaire de 1988 intitulé « Une femme sur Mars », Lyndon LaRouche appelait à la mise au point urgente de cet avion dans le cadre du vaste programme de développement économique, de conquête spatiale et de défense, que lui-même avait proposé au début des années 80 et qui avait été partiellement adopté par le président Reagan sous forme de L’Initiative de défense stratégique (IDS). Un extrait du documentaire de 1988, traitant du concept du scramjet, peut être consulté sur le site internet larouchepac.com. LaRouche y mentionne sa visite à l’entreprise aérospatiale MBB en Allemagne, qui travaillait sur un prototype d’avion hypersonique basé sur la conception du scientifique allemand Eugen Sänger. LaRouche y montre aussi des maquettes d’un scramjet italien utilisant le principe aérodynamique avancé appelé « biplan Busemann ».

Le véhicule de recherche actuellement sur le banc d’essai de la NASA est similaire à celui décrit à l’époque par LaRouche. Le Hyper-X est lancé à partir d’un avion B-52B et accéléré par une fusée attenante. Dès que la vitesse hypersonique est atteinte, le véhicule vole par ses propres moyens, brûlant le combustible hydrogène mélangé à l’air atmosphérique, et atteint la vitesse de mach 10.

Un véhicule hypersonique pourrait traverser le continent en vingt minutes, ou servir à lancer un satellite ou un autre véhicule dans l’espace. Le concept d’avion hypersonique réduit les coûts du vol spatial, car il utilise l’oxygène disponible dans la haute atmosphère, au lieu d’être lancé avec les lourds réservoirs de ce gaz des fusées conventionnelles et la navette spatiale. Il utilise aussi des ailes pour traverser l’atmosphère, contrairement à la navette. Un article de Marsha Freeman sur l’avion Hyper-X est disponible sur le site www.revuefusion.com du magazine Fusion.

Contactez-nous !