Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Nouveaux licenciements et fermetures d’usines dans le secteur automobile américain

La rédaction
visites
808

Dans la matinée du 7 décembre, le Detroit News rapportait que le conseil d’administration de Ford Motor Company allait discuter et approuver, les 7 et 8 décembre, un plan prévoyant la fermeture d’au moins 10 usines et la suppression de 25 000 à 30 000 emplois industriels en Amérique du Nord au cours des cinq ans à venir.

Actuellement, Ford emploie 75 400 ouvriers aux Etats-Unis et 11 600 au Canada. Si l’on ignore encore quelles usines seront fermées, il est probable que 25 000 ouvriers seront licenciés aux Etats-Unis, soit un tiers de sa main-d’œuvre dans ce pays. La direction de Ford devrait officiellement dévoiler ce plan le 4 janvier 2006, à l’occasion du salon de l’automobile de Los Angeles.

La direction du constructeur emboîte ainsi le pas à celle de General Motors, dont le PDG Rick Wagoner avait annoncé le 21 novembre la fermeture de 12 usines et la suppression de 30 000 emplois industriels au cours des trois prochaines années. Mais la crise allant s’aggravant, il est à prévoir que la date de fermeture des usines de GM, et de Ford, soit avancée et intervienne plutôt au cours des 12 prochains mois.

Le 14 novembre, Steve Miller, PDG de l’équipementier automobile Delphi, avait annoncé son intention de fermer un nombre significatif d’usines et de supprimer 24 000 emplois industriels sur les 34 750 existants en Amérique du Nord, dont la plupart aux Etats-Unis.

Dans un nouveau rapport du conseil d’administration de la Réserve fédérale de Chicago, il est précisé que les industries automobiles et sous-traitantes ont supprimé 90 000 emplois au cours des cinq dernières années, dans les Etats du Michigan, de l’Indiana et de l’Ohio. Le Center for Automotive Research du Michigan estime que chacune de ces suppressions s’est traduite par la perte de dix autres emplois chez les petites entreprises sous-traitantes, les fournisseurs, les secteurs de service, détaillants, etc.

Cette situation dramatique souligne la nécessité absolue de procéder à la reconversion, comme le propose LaRouche, des capacités en machines-outils du secteur automobile américain.

Contactez-nous !