Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Nouvelles options pour l’Allemagne

La rédaction
visites
705
commentaire

Le 28 octobre, Helga Zepp-LaRouche, présidente du Mouvement des droits civiques-Solidarité (BüSo) en Allemagne, a déclaré que les changements politiques actuels aux Etats-Unis, symbolisés par l’inculpation de Lewis Libby, « offrent à l’Allemagne une chance unique » de briser le carcan de Maastricht et du système de la monnaie unique.

Pour Zepp-LaRouche, l’Allemagne doit en sortir, quitte à le faire seule, sans le soutien initial d’autres Etats membres de l’Union européenne (UE) ou de la zone euro. C’est le seul moyen de rétablir la souveraineté monétaire, économique et fiscale - pré-condition pour mobiliser son économie nationale et vaincre la dépression. L’économie allemande ne peut plus supporter la saignée que lui imposent le système de Maastricht et l’euro. Or une relance de l’économie allemande, au moyen d’un ambitieux programme d’investissements publics dans l’industrie et l’infrastructure, serait vitale et bénéfique pour le reste de l’Europe, l’Allemagne étant la première puissance économie de l’UE.

Selon Helga Zepp-LaRouche, le sommet de l’UE qui vient de se conclure à Hampton Court a montré que l’UE est frappée d’une grave paralysie institutionnelle et d’une grave crise de confiance - comme l’ont montré les référendums négatifs en France et aux Pays-Bas.

Les vrais patriotes en Allemagne, dit Zepp-LaRouche, verront le début de l’ère post-Cheney comme une chance énorme d’établir un nouveau type de coopération transatlantique avec des Etats-Unis transformés par la politique de Lyndon LaRouche.

Sur le plan historique, Helga Zepp-LaRouche note que si l’Etat social et industriel a pu se développer en Allemagne, c’est parce que Bismarck s’est orienté sur la « révolution industrielle » des Etats-Unis, commençant à réformer les structures féodales. A l’époque, l’Allemagne avait une politique relativement indépendante, mais après que l’empereur l’ait chassé du pouvoir en 1890, elle redevint un pion sur l’échiquier des intérêts oligarchiques internationaux. Une Allemagne rétablissant sa souveraineté en matière économique et de politique étrangère pourrait alors devenir un partenaire privilégié des Etats-Unis et des autres grandes puissances afin de créer un nouveau système financier international, un nouveau Bretton Woods. Ce faisant, l’Allemagne n’affaiblirait pas, mais renforcerait le rôle de l’Europe dans le développement économique et la stabilité politique dans le monde.

Contactez-nous !

Don rapide