www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Obama : accélérer le taux de mortalité en réduisant les soins

La rédaction
1941 visites | 1 commentaire

Nouvelle Solidarité, le 1er août 2009—Alors qu’Obama pousse le Congrès à donner à la Commission consultative indépendante Medicare (Independant Medicare Advisory Commission ou IMAC) le pouvoir de réduire les soins médicaux en réduisant les remboursements faits par Medicare, la Maison Blanche n’attend pas pour autant que le Congrès vote l’adoption du nouveau système. Le Centre des services Medicare et Medicaid (CMS) existant, établit déjà des règles en ce sens. La politique proposée a pour but « d’accélérer le taux de mortalité » a affirmé l’économiste et homme politique Lyndon Larouche, à la tête de l’opposition à la « réforme » de la santé d’Obama. « C’est la politique d’euthanasie d’Hitler », a déclaré Larouche.

Obama et son conseiller principal Peter Orszag veulent faire du CMS l’instance ultime présidant aux réductions des dépenses Medicare et Medicaid, lui donnant pouvoir de casser les décisions de l’IMAC lui-même. Le CMS vient de promulguer, le 13 juillet dernier, des règles opérant des coupes sombres dans le financement de Medicare/Medicaid, à destination de divers spécialistes de santé et prenant effet le 1er janvier 2010. Par exemple, les financements destinés aux techniciens spécialisés dans les différentes technologies d’examen, rayons X, CT scan, IRM et IRT (Imageries et Traitements à Résonnance Magnétiques) vont être réduits de 30%, et ceci après déjà une coupe de 23% décidée en 2005 par le Congrès.

Les conséquences seront que de moins en moins d’examens de ce type seront conduits, et donc que de moins en moins de maladies pourront être détectées au stade précoce. Un autre exemple : le financement à destination des oncologues seront réduits de 20%, ce qui entraînera la fermeture de nombreux centres spécialisés dans le cancer, le rejet des patients couverts pourtant par Medicare, et la réduction des services fournis à tous les malades du cancer, selon la Société américaine de radio-oncologistes.

Toutes ces coupes budgétaires sont censées permettre l’augmentation du financement destiné aux médecins généralistes, en particulier dans les zones rurales, affirme la Maison Blanche. Cependant, une coalition de groupes de défense des professionnels en matière de cancer a montré, lors d’une conférence de presse organisée aujourd’hui, que les coupes budgétaires amèneront en fait la fermeture des centres de traitements à base de radiations dans l’ensemble des zones rurales ainsi que dans les zones urbaines défavorisées.

A lire :

Ouf ! Obama risque d’échouer sur sa réforme de la santé

Santé : « Le programme médicale d’Hitler a été ressuscité par l’Administration Obama »


Suivre : La révolution citoyenne qui nous arrive des Etats-Unis


  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir le commentaire

Vos commentaires

  • Le 2 août 2009 à 13:44
    par dra

    La position comptable est appliquée aux soins médicaux avec une précision subtile basée sur des statistiques dont l’utilisation rationnelle aboutit à une augmentation de la mortalité, conséquence logique et froide : la fin justifiant les moyens.

    Soit !

    Il y a un oubli : à combien de dollars estime-t-on ainsi le prix d’une vie ?

    Qui va poser la question à Obama et confrères ???

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet