Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Obama ampute le budget du génie civil et militaire américain

La rédaction
visites
704
JPEG - 30 ko

11 avril 2011 (Nouvelle Solidarité) — Avec 35 000 employés, le Corps des ingénieurs de l’armée des États-Unis (en anglais : United States Army Corps of Engineers ou USACE) est la plus grande institution de génie civil et de travaux publics du monde. {{}}

Sa mission, comparable à celle des Ponts et chaussées en France, est la gestion et l’aménagement des fleuves et des voies d’eau en général, ainsi que la construction de canaux, écluses, digues et autres infrastructures d’intérêt général.

Alors que l’USACE pourrait se déployer pour nous permettre d’éviter à l’avenir des catastrophes telles que l’ouragan Katrina, qui frappa la Nouvelle Orléans en août 2005, ou les séismes et tsunamis qui nous attendent, le budget prévisionnel d’Obama pour 2012 prévoit d’amputer son budget de 840 millions de dollars, soit une baisse de 15% ! Les coupes visent en particulier l’aménagement du Mississippi et le programme de prévention contre les inondations.

En dehors du rôle fantastique que l’USACE pourrait jouer dans une relance de l’économie physique, grâce à un programme de grands travaux dont le projet NAWAPA n’est qu’un exemple, il ne fait guère de doute que dans le contexte de l’intense regain d’activité solaire et galactique que nous connaissons actuellement, rétablir tous les programmes de la NASA et augmenter le financement de l’USACE est une simple question de bon sens, estime Lyndon LaRouche. Par la décision qu’il vient de prendre, Barack Obama prouve qu’il l’a perdu.


DOSSIERS


Contactez-nous !