Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Obama donne un nouveau coup de pouce à Wall Street avec l’argent du contribuable

La rédaction
visites
1518

8 sept. 2009 (Nouvelle Solidarité) – Aux Etats-Unis, plus grand que le budget de Medicare ou des retraites, que celui de la Défense, ou que celui du plan de sauvetage bancaire — le sauvetage des deux géants semi-publics du crédit hypothécaire, Fannie Mae et Freddie Mac, a coûté plus de 1 000 milliards de dollars, et ce chiffre continue de grimper rapidement, selon le Washington Post du 6 septembre.

L’estimation détaillée du journal indique que cette somme pourrait rapidement atteindre 5000 milliards de dollars, soit le montant de la totalité des prêts immobiliers détenus et garantis par les deux organismes.

Comme l’affirme le Comité politique de Lyndon Larouche (LPAC) depuis la « nationalisation » de Fannie et Freddie en juillet 2008, leur sauvetage n’est en réalité qu’un sauvetage déguisé des principales banques de Wall Street et autres banques internationales à l’origine de la titrisation des titres toxiques détenues par les deux sociétés hypothécaires.

Si Fannie et Freddie n’ont pour l’instant engendré qu’une perte de 150 milliards de dollars, le plan de leur sauvetage s’élève, lui, à plus de 1000 milliards ! On voit donc clairement, qu’au lieu de mettre le système en règlement judiciaire, l’administration américaine continue, par cette voie détournée, d’injecter toujours plus de liquidités dans les banques spéculatives.

Pour creuser le sujet :
Faire face aux Ides d’octobre

Contactez-nous !