www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

« Obama est un dictateur fasciste »

La rédaction
3662 visites | 3 commentaires

17 juillet 2009 (Nouvelle Solidarité) – Hier, lors d’un débat en Commission sur la réforme de la santé promue par la Maison Blanche, le député républicain Sam Johnson a qualifié Barack Obama de « dictateur fasciste ». L’élu texan réagissait au changement introduit pendant la nuit dans le projet de loi, à la demande de la Maison Blanche, alors que les députés de la commission devaient la voter le matin même. Les modifications comprennent notamment la création d’une commission aux ordres du Président et décidant sur une base budgétaire biannuelle quels soins médicaux seront autorisés pour les plus de 65 ans couverts par le programme public Medicare. Le Comité d’action politique de LaRouche (LaRouche PAC), en campagne contre cette réforme qui prévoit déjà 950 milliards de dollars de coupes dans la santé publique, n’a pas hésité à comparer ce nouvel organe au programme Tiergarten-4 (T4) de l’Allemagne nazie, qui pour réaliser les économies sur le budget de la santé fixées par Adolf Hitler déterminait les catégories de malades qui devaient mourir.

Ces dernières semaines, le LaRouche PAC a aussi dénoncé les méthodes d’intimidation mafieuses utilisées par la Maison Blanche pour faire voter sa réforme au plus vite.

  • Harcèlement du FBI contre certains congressistes pouvant représenter une opposition aux réformes, tels les députés démocrates de New York et de Pennsylvanie Charles Rangel et John Murtha. Des militants du LPAC ont aussi eu affaire au FBI pour avoir posé des questions dérangeantes aux concepteurs de la réforme Obama lors de réunions publiques à Washington.
  • Recours aux groupes de pressions démocrates, comme MoveOn.org, financé par George Soros pour lancer des campagnes contre des sénateurs démocrates et républicains opposés à la réforme Obama.
  • Appels téléphoniques de la Maison Blanche à de nombreux gouverneurs pour les menacer de leur couper les fonds fédéraux s’ils n’obtiennent pas de leurs délégations au Congrès un vote positif.

Le LPAC mobilise actuellement pour que l’opposition à cette réforme ne reste pas sans alternative. Lyndon LaRouche a proposé un plan simple en quatre points : commencer par supprimer le système d’assurance maladie privée HMO, qui détourne annuellement 800 milliards de dollars du système de soins pour ses « frais de gestion » (bonus, haut salaires, marketing, procédures de refus de soins, etc.) ; supprimer totalement la réforme Obama ; réinstaurer le standard Hill-Burton assurant le maillage du territoire en hôpitaux et en médecins ; passer à un système de sécurité sociale universelle.

A lire Sarkozy veut-il privatiser le système de santé ?

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 3 commentaires

Vos commentaires

  • Le 17 juillet 2009 à 22:44
    par Pierre Gravel

    Pourquoi ne pas instaurer un système universel comme ici au Québec ?!? Je me rappelle avoir lu il y a quelques années un article tiré du New England Medecine Journal qui affirmait que les USA épargneraient plusieurs milliards s’ils adoptaient un système comme celui du Canada.

    Je dois avouer cependant qu’ici aussi la classe politique, tous partis confondus, s’affaire à promouvoir une privatisation de certains services ou encore propose des mesures qui mèneront ni plus ni moins vers une système de santé à deux vitesses ; une pour les riches et l’autre pour les pauvres.Facile de deviner qui des ces deux groupes en font la promotion...

    Pierre Gravel
    Québec

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2009 à 21:09
    par opa

    A l’origine il y a la privatisation de tout ce qui reste de public dans l’économie mondiale. Tout ce qui n’est pas " rentable " est éliminé du processus de privatisation..Donc les " vieux ", autrefois source de conseils et de sagesse, sont sacrifiés sur l’autel du profit immédiat.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2009 à 20:19
    par dra

    Il n’existe pas de mots pour qualifier ces décisions !!!

    Dans le système de soins de Medicare, combien de personnes de plus de 65 ans sont "répertoriées" ?

    Combien vont donc inévitablement rejoindre leurs parents dans les 12 mois qui viennent ?

    Si notre ministre de la santé privatise à tout va, combien de personne de plus de 65 ans seront concernées en France ?

    Mais je suis rassurée, puisque les français sont en bonne santé et qu’ils vont donc, à ce titre, pouvoir travailler jusqu’à 70 ans.
    Le système des retraites est donc réglé.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet