Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Obama fait passer en force les testaments biologiques pour les vieux

La rédaction
visites
3579

28 décembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Par une directive du chef de l’Agence fédérale américaine des programmes publics de santé, Donald Berwick, les plus de 65 ans et les malades chroniques couverts par Medicare auront droit à une visite médicale annuelle pour leur proposer de choisir au plus vite leurs procédures de soins de fin de vie. Ils seront fortement incités à signer un testament biologique autorisant les médecins à les priver de traitement lorsqu’ils seront trop malades ; des médecins qui seront rémunérés en fonction du nombre de contrat de soins de fin de vie qu’ils feront signer. La Présidence Obama met donc discrètement en place les « tribunaux de la mort » dont elle se défendait publiquement il y a encore quelques mois.

Révélée en Une du New York Times du 26 décembre, la directive en question a été publiée le 29 novembre au Registre Fédéral – pages 73406, 73613 et 73614 – dans le cadre de la mise en application de la réforme de santé d’Obama au 1er janvier 2011. Pourtant, la version finale de la loi adoptée par le Congrès avait rejeté le controversé article 1233 sur les « consultations de fin de vie ». Bien conscient d’outrepasser le choix des élus, l’auteur de l’article 1233, le démocrate Earl Blumenauer, a exigé de ses lobbyistes d’amis, une « victoire silencieuse » : « Bien que nous soyons extrêmement heureux de ce résultat, nous ne le crierons pas sur les toits car nous ne sommes pas encore sortis du bois (…) Cette directive pourrait encore être modifiée ou annulée (…) le plus longtemps cela restera inaperçu, plus nos chances de réussite seront grandes ».

Donald Berwick est directeur du Centers for Medicare and Medicaid Services depuis le 7 juillet 2010, date à laquelle il fut nommé sur décret du Président Obama, c’est-à-dire en contournant la procédure d’aval du Congrès.

Ajoutez cela à la création de la commission indépendante IPAB, chargée de rationner les traitements jugés trop coûteux, et vous comprendrez pourquoi Lyndon LaRouche a affublé Obama d’une moustache et exige son éviction immédiate.


A lire :


Contactez-nous !