Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Obama, le candidat des Britanniques

La rédaction
visites
1243

28 mai 2008 (LPAC) - Si vous êtes de ceux qui pensent que les Etats-Unis doivent suivre l’exemple des Britanniques dans leurs relations avec la Russie, la Chine, l’Inde, dans leurs rapports avec le Moyen-Orient et dans leur manière d’intervenir dans d’autres foyers de crise, alors soutenez le sénateur Barack Obama !

Des fuites révélant ce qu’Obama et ses conseillers déclarèrent lors d’une réunion de levée de fonds, il y a un mois, lorsque la campagne de provocation britannique contre la Chine et l’Inde atteignait des sommets, confirment amplement les craintes de Lyndon LaRouche quant à l’idée d’Obama de « Ligue des démocraties ». Ce serait dans les faits une alliance anglo-américaine contre l’Eurasie, chose qu’Obama devrait abandonner avant qu’elle ne le mène au désastre.

Le Guardian de Londres, un des deux journaux britanniques à avoir publié hier les remarques d’Obama, rapporte que « cela fait longtemps qu’il est vu par les officiels britanniques comme le plus anglophile des trois candidats encore dans la course aux élections présidentielles ; mais ses commentaires récents sont sa première déclaration publique où il suggère que les relations actuelles sont déséquilibrées et mûres pour un changement ».

Intervenant par téléphone le 28 avril lors d’une réunion de levée de fonds rassemblant la haute société londonienne, dont deux cents riches expatriés américains, le sénateur Obama a déclaré que « nous avons l’opportunité de rééquilibrer la relation [entre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne] et pour le Royaume-Uni à travailler avec les Etats-Unis comme un partenaire à part entière ».

« J’ai moi-même été élevé par une expatriée » a-t-il poursuivi « et je sais ce que c’est que de regarder le monde différemment. »

L’évènement, qui a eu lieu dans la maison d’Elisabeth Murdoch, la fille du magnat des médias de l’empire britannique, Ruppert Murdoch, était fermé aux reporters. Mais le Guardian et le Daily Telegraph ont publié des remarques révélées par les invités.

Le Telegraph rapporte que les conseillers d’Obama sont intervenus à la réunion déclarant que les Etats-Unis doivent suivre la Grande-Bretagne, et « dans certains cas, suivre Londres plutôt que Washington sur des questions de coopération dans la politique étrangère. »

Un conseiller d’Obama a décrit pour le Guardian, le nouveau partenariat anglo-britannique proposé par Obama comme la fin d’une « époque où nous sommes les dirigeants et tout le monde nous suit. Des partenaires à part entière ne s’écoutent pas seulement mutuellement, parfois ils se suivent également. »

{}

Les déclarations d’Obama lui amenèrent 400000 dollars de contribution pour sa campagne !

Pour approfondir sur les élections présidentielles américaines, vous pouvez cliquer ici

Contactez-nous !