Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Obama mis en difficulté par l’inculpation de Rezko

La rédaction
visites
1215
commentaire

7 juin 2008 (Nouvelle Solidarité) — Le jour même où Barack Obama s’intronisait candidat officiel démocrate, l’homme d’affaires véreux Tony Rezko, un des premiers mécènes d’Obama en 1995 était condamné pour 17 chefs d’inculpation de corruption politique.

La presse de Chicago, et surtout le Comité national du Parti républicain (RNC), ont été évidemment les premiers à faire mousser l’affaire. Le chroniqueur John Kass du Chicago Tribune s’est tout de suite demandé si Obama, une fois élu président, ne gracierait pas celui qui est aussi bien « son collecteur de fonds que sa fée en affaires immobilières ».

Kass déballe ensuite le scénario :« comme le savent la plupart des adultes, bien qu’ils prétendent l’ignorer, Obama est un produit de la "Daley machine" [la mafia politique de la famille Daley qui règne sur Chicago depuis toujours], bien qu’il mette en scène un culte de la personnalité et tente de faire croire qu’il est l’archange de la réforme politique. La ligne véhiculée par la presse nationale le présente comme un prince charmant fait chevalier par Ted Kennedy, une histoire trop tendre pour être crédible sauf pour les enfants. Enfin, avec la condamnation de Rezko, les projecteurs se braquent sur Chicago, la vraie et non celle des contes de fée. »

Sur The Swamp [le marécage], le blog du Chicago Sun-Times, on pouvait lire qu’Obama se trouvera rapidement harcelé par des annonces radio, payées par les républicains, où une voix sombre relaterait les relations douteuses d’Obama avec Rezko. Il faut également s’attendre à voir apparaitre des photos de la maison d’Obama à South Side Chicago et le terrain qu’il a acheté grâce à la femme de Rezko. « Cela fera partie d’une campagne pour faire sauter le vernis de fraicheur d’Obama et de le montrer comme un politicien ordinaire de Cook County, trimballant avec lui tout le linge sale de l’endroit ».

En pleine campagne pour McCain, les républicains se sont empressés d’ouvrir un site internet consacré aux relations troubles d’Obama avec Rezko. On y trouve une séquence vidéo dans laquelle Obama affirme que « personne ne disposait d’informations » montrant qu’il y avait un quelconque doute sur Rezko et comparant cette déclaration à de nombreux articles publiés par la grande presse de Chicago à ce sujet.

Robert Duncan, le président du Parti républicain est cité dans toute la presse américaine disant que « le jour même où Barack Obama espérait unir son parti, après avoir franchi la ligne d’arrivée en respirant péniblement pour prétendre à l’investiture démocrate, un jury à Chicago condamnait pour des méfaits multiples son ami et collecteur de fonds depuis toujours Tony Rezko. Le verdict de la cour et l’amitié d’Obama avec Rezko pose la question de savoir si Obama possède les qualités de jugement requises pour être Président des Etats-Unis. »

{}

Pour creuser le sujet : focus

Contactez-nous !

Don rapide