Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

Iran : Obama s’oppose à ses généraux et fait risquer la guerre

La rédaction
visites
2514
commentaires

18 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Les dernières nouvelles qui nous parviennent de Washington confirment que seule la destitution de Barack Obama sera à même d’enrayer l’escalade militaire internationale : l’ex-Prix Nobel de la paix est bel et bien lancé dans une fuite en avant vouant les Etats-Unis et le monde à la destruction.

Une source haut placée au Pentagone a rapporté à nos collègues de l’EIR une récente discussion entre deux des principaux généraux de l’armée américaine et le président Obama au sujet de la menace de conflit généralisé que ne manquerait pas de déclencher une attaque israélienne contre l’Iran. Selon cette source, les généraux ont d’abord fait part au Président que tous les commandements militaires américains – Joint Chiefs of Staff, Centcom, etc. – sont unanimes : il faut dire très clairement aux israéliens que des frappes sur l’Iran sont totalement inacceptables et mèneraient à une guerre mondiale. Les deux généraux lui ont donc demandé de faire passer le message au Premier ministre israélien, ce qu’Obama a refusé. Le Président a répondu que les Etats-Unis n’ont aucun contrôle sur la politique israélienne et que si l’Etat hébreux attaquait l’Iran, « il vaudrait mieux pour nous ne pas le savoir à l’avance ». Les généraux lui ont ensuite expliqué que si Israël attaque, il ne disposera pas de plus de 72 heures pour imposer un cessez-le-feu, avant que cela ne devienne une guerre générale.

Hier aussi, une seconde source ayant récemment participé à une réunion avec de haut responsables de la Maison Blanche, a rapporté avec effroi que les principaux conseillers d’Obama vitupéraient contre la Russie et la Chine, se jurant « d’écraser le BRIC » (acronyme désignant le groupe Brésil, Russie, Inde et Chine). C’est exactement cette forme de folie que l’on voit à l’œuvre dans le voyage d’Obama en Asie, où il s’en prend, bille en tête, à la Chine et annonce une expansion militaire américaine dans la région.

Voir les 4 commentaires

  • michel49 • 19/11/2011 - 09:31

    Il n’est pas exclu, non plus, qu’il envoie la France au casse-pipe, apres tout elle possede, elle aussi, l’arme atomique et elle est gouvernée par un satrape discipliné.

    Répondre à ce message

  • petite souris • 18/11/2011 - 16:53

    Obama, prix Nobel de la Paix, sans avoir rien fait !
    Aujourd’hui il peut donc s’amuser à faire la guerre !

    Une troisième guerre mondiale dont les champs de bataille seraient au moyen-orient ne gène pas Obama c’est loin du territoire de ceux qui regrettent de l’avoir élu.

    Que les iraniens aient ou non la bombe atomique (alors que rien ne prouve qu’ils l’ont mais passons !) n’aurait rien d’anormal non plus.
    Considérer que seuls certains pays,( sous-entendu avec des chefs d’état raisonnables et civilisés !), aient le droit de posséder cette arme de guerre n’a pas de sens.
    Qui a le droit de décider pour les autres ?

    J’ajoute qu’avec ma mémoire de petite souris, le seul pays qui a utilisé cette arme jusques à aujourd’hui est ... celui que "dirige" Obama !
    C’est cela qui me fait froid dans le dos.
    Et, en malade qu’il est, il laissera Israël faire le sale boulot.
    Obama n’est pas seulement Néron, mais aussi Ponce Pilate

    Répondre à ce message

  • Bertrand Buisson • 18/11/2011 - 15:06

    Voir aussi le rapport du LPAC The Revolt of the Generals Against Iran War :
    http://www.larouchepac.com/node/20347

    Qui triomphera : le sens de la discpline ou le sens de l’histoire...?

    Répondre à ce message

  • Elie • 18/11/2011 - 12:06

    Ne nous leurrons pas, la bombe atomique iranienne, n’est peut être pas pour demain, mais à coup sûr pour après demain. Toutes ces centrifugeuses acquises par l’Iran, une vingtaine rien que pour l’année 2011, et disséminées sur tout le territoire irannien, à plusieurs dizaines de mètres sous terre ne sont pas là pour fabriquer de l’énergie civile. Mais comme Armaninedjab le jure la main sur le coeur, on va le croire (c’est de l’humour). Alors une attaque aérienne sur l’Iran ? Comme tout le monde, je prie que non.
    Mais alors, que faut il faire ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 22 août le monde
en devenir

Don rapide