Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité
Brèves

Obama, vous y avez vraiment cru ?

La rédaction

25 juillet 2008 (Nouvelle Solidarité) – La tournée de Barack Obama en Asie du Sud-ouest semble avoir été faite pour discréditer le candidat à la Maison-Blanche et démoraliser un peu plus la base populaire dont il avait gagné le soutien lors des primaires démocrates. A chaque étape de son voyage, le candidat démocrate à la présidence américaine s’est montré être un suiveur fervent des pires politiques anglo-américaines visant à déstabiliser la région.

Dans une interview à CBS, Obama a appelé à un engagement accru en Afghanistan, affirmant que les soldats et l’argent que Bush avait consacré à l’Irak auraient dû être engagés en Afghanistan.

En Jordanie, où le roi Abdullah II lui a dit que les Etats-Unis devraient pratiquer une politique impartiale entre la Palestine et Israël, Obama a fièrement indiqué qu’il ne comptait pas changer la politique américaine actuelle.

A peine arrivé en Israël, Obama a déclaré son soutien à la frappe israélienne sur un site syrien prétendument nucléaire, au sujet duquel pourtant même le gouvernement hébreu s’était montré circonspect. « Je pense qu’il y avait suffisamment de preuves que les syriens développaient une installation nucléaire semblable au modèle nord-coréen ». Puis, selon Ynet, il a repris les arguments du néo-conservateur Benyamin Netanyahou, disant que« les israéliens vivent dans un voisinage très dur où de nombreuses personnes proclament publiquement qu’Israël est un ennemi, puis agissent en conséquence ».

Plus tard à Sderot, Obama s’est étendu sur le cas de l’Iran et a expliqué qu’il n’exclurait « aucune option face à la menace iranienne ».

Le sénateur de l’Illinois a ensuite rencontré le président du Likoud, Bibi Netanyahou. Ce dernier a déclaré après leur entretien qu’ils étaient tous deux d’accord sur la priorité « d’empêcher l’Iran de devenir une puissance nucléaire », chose qui « doit guider nos politiques communes ».

Lire ce qu’en dit Lyndon LaRouche

Rejoignez la mobilisation !

La chronique du 20 avril le monde
en devenir

Don rapide