www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Omar el-Béchir déclare la guerre à l’Empire britannique

La rédaction
1585 visites | 5 commentaires

Paris, le 6 mars (Nouvelle Solidarité)—Il est tout à fait approprié qu’en réponse à la décision outrageuse de la Cour pénale internationale de lancer un mandat d’arrêt contre lui, le président soudanais Omar el-Béchir ait choisi de porter sa riposte contre l’Empire britannique et ses pratiques coloniales dans le monde.

Devant des dizaines de milliers de manifestants venus le soutenir lors de la manifestation monstre qui eut lieu à Khartoum, le président soudanais a rappelé la lutte menée par son pays contre les colonisateurs britanniques au 19ème et au 20ème siècle, situant l’offensive de la CPI dans ce contexte.

Omar el-Béchir a pris un malin plaisir à rappeler comment les soudanais avaient jugé et puni l’Empire britannique pour ses crimes contre la population chinoise et d’autres peuples asiatiques et africains, en exécutant le gouverneur britannique Charles Gordon Pasha, au Palais présidentiel de Khartoum, en 1885. El-Béchir a rappelé que Gordon Pasha, connu comme « Gordon le chinois », était célèbre pour les tortures qu’il a infligées et les campagnes d’extermination qu’il a menées contre les populations asiatiques.

Les Britanniques n’ont jamais pardonné au peuple soudanais l’exécution de Gordon et ont riposté à l’époque en durcissant leur lutte armée, a dit Béchir, énumérant les nombreuses batailles que le peuple soudanais a du mener à travers le pays pour repousser l’assaillant britannique.

L’action de la CPI est la suite de cette politique, a dit en somme el-Béchir. Ils veulent soumettre l’Afrique, arrêter son développement économique et piller ses richesses naturelles.

Ceux qui aujourd’hui se permettent de « juger » l’Afrique, sont les mêmes qui ont perpétré des crimes tels l’esclavage en Afrique, ou l’attaque américaine contre Hiroshima et Nagasaki, la guerre du Vietnam, les invasions contre l’Afghanistan et l’Irak, et la guerre israélienne contre le Liban et Gaza, qui constituent toutes des crimes de guerre.

Pour creuser le sujet :
Focus

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 5 commentaires

Vos commentaires

  • Le 9 mars 2009 à 02:43
    par berbere

    Pour moi c’est une très bonne nouvelle ce mandat et espérant que ca sera le début du jugement de tout ces dictateurs et despotes africains qui pullulent sur le continent africain.

    Y a qu’à regarder ceux qui se sont empressés de condamner la CPI , les dictatures africaines et les pays arabes ce sont eux qui ont les mains pleines de sang de leur pauvre citoyen, par exemple l’imbécile de président algérien qui mérite comme le soudanais qu’ il soit arrêté et juger devant cette cours pour le génocide qu’il a commis en Kabylie en arrachant a la vie des jeunes berbères qui réclamaient une vie décente et sans injustice et sa réponse n’a pas tarder en envoyant ces dobermans avec des balles explosives et le résultat 125 berbères assassinés par ce criminel de Bouteflika .

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars 2009 à 09:02
    par talla

    Il faut d’abord juger ceux qui sont responsables de la crise financiere internationale car les consequances seront plus nefastes sur l’occident et le monde tout entier que les crimes de Bechir. L’ecroulement des intitutions financieres a Londre necessite un tribunal penal contre les rsponsables politiques et economiques.
    Le peuple britanique n’est pas l’ennemi du peuple soudanais. c’est les responsables politiques et financieres britanique qui creent les ennemis de leur propre peuple pour se justifier de la faillite de leurs institutions financieres

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2009 à 20:01
    par matière invisible

    Lors d’une rencontre récente de travail avec des ingénieurs du SOUDAN pour un barrage du Nil en construction, ils me disaient :

    • qu’ils s’inquiétaient de la baisse du cours du pétrole,
    • qu’ils étaient au courant de la théorie alternative sur les attentats du 11 septembre (travail de l’intérieur),
    • qu’ils s’entendaient bien avec le peuple américain mais pas avec son gouvernement,
    • qu’ils savent que leurs ressources sont convoitées par les étrangers.
    • Le 7 mars 2009 à 00:03
      par picpus

      pour continuer de contrôler le monde financièrement par le biais des paradis fiscaux et des bourses, les Anglo-Saxons doivent garder une main de fer sur les peuples et leurs richesses. On dirait cependant qu’une forme d’envoûtement collectif contrôle nombres de dirigeants mondiaux pour se laisser mener par le bout du nez à ce point et depuis si longtemps...pour le compte de qui ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2009 à 23:11
    par Andrew

    Que les champions des "droits de l’homme" commencent par se juger eux-même pour ce qu’ils ont fait aux peuples colonisés pour ne citer que ceux-là.
    La décision de cette CPI est purement politique avec visées économiques...rien à voir avec les droits de l’homme.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet