Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 11 décembre - Miracle économique chinois : l’importance de la séparation stricte des banques Lire Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire
Accueil Actualité
Brèves

Paris en ligne : la « rilance », ça marche !

visites
1359
commentaire

La politique de « ri-lance » (rigueur et relance) prônée par le gouvernement fonctionne ! Un mois après la légalisation des paris en ligne, les 17 opérateurs accrédités ont captés plus de 100 millions d’euros de mises auprès de 1,2 million de joueurs. Déjà, les médecins mettent en garde contre les risques d’addiction extrêmement élevés. Une chose est sûre, en laissant croire aux français qu’ils regagneront leur pouvoir d’achat en faisant des paris, on voit mal le gouvernement s’en prendre à la bulle des paris financiers qui menace l’économie.

La France a compté au cours du premier mois d’ouverture du marché 1,2 million de joueurs actifs, à comparer à un marché illégal estimé avant l’ouverture à la concurrence à entre 2 et 2,5 millions de joueurs pour un total de 3 à 3,5 milliards d’euros de mises annuelles. L’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) estime à 107 millions d’euros le montant total des mises au cours du premier mois sur les paris sportifs, dont 70% sur le football, avec une mise moyenne de dix euros. Réalisée par le ministre du Budget Eric Woerth et entachée d’irrégularités parlementaires, cette légalisation profite plus aux amis de Nicolas Sarkozy qu’aux naïfs parieurs :

  • Famille Balkany (présente au Fouquet’s), à travers Alexandre Balkany, DG de Pokerstars ;
  • Stéphane Courbit (présent au Fouquet’s), fondateur de Betclic et Everest Poker ;
  • Alain Minc (présent au Fouquet’s), visiteur du soir à l’Elysée et actionnaire de Betclic ;
  • Martin Bouygues (présent au Fouquet’s), propriétaire d’Eurosportbet ;
  • Dominique Desseigne (propriétaire du Fouquet’s), PDG des Casinos Barrière-Desseigne, site BarrièrePoker ;
  • Patrick Bruel, actionnaire et mascotte de Winamax, supporter de Sarkozy qu’il a côtoyé pendant des années dans la tribune officielle du Parc des Princes ;
  • Jean-Michel Aulas, lobbyiste en chef du foot-bizness, associé aux sites de Courbit et que l’on dit proche du chef de l’Etat.

Alors qu’on évalue à 600.000 le nombre de joueurs à problèmes, les médecins redoutent que ces jeux touchent les plus fragiles. Pour Marc Valleur du Centre médical Marmottan, spécialisé dans les addictions, les jeux en ligne vont créer de vraies pathologies. Le risque pèse notamment sur les personnes qui jouent pour compenser des échecs affectifs et professionnels, un problème croissant en temps de crise, et les joueurs frénétiques qui se laissent persuader qu’il peuvent maîtriser les évènements. Comme le soulignent les spécialistes, le grand danger vient d’internet, car au contraire des cafés et des casinos, on peut y jouer sans limites et sans aucun frein social que sont les horaires d’ouvertures et le regard des autres. Les paris en ligne, c’est 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

Dans le domaine du foot, alors qu’avec le système du Loto sportif (Loto foot) on ne pouvait parier que sur un ensemble de match (il est donc difficile de gagner et il faut pour cela bien connaître le sujet), avec les paris en ligne on peut parier match par match, pendant le match et sur les évènements de jeu. N’importe quel gogo peut se laisser convaincre de tenter un « coup de poker ». De plus, les gains ne sont plus fonction des paris mutuels mais de la côte décidée par les bookmakers qui façonnent le marché à leur guise.

C’est ça l’esprit « rilance », laisser les puissances d’argent se payer sur le dos de la bête pendant que l’on vend au peuple des illusions.

Voir le commentaire

  • petite souris • 23/07/2010 - 00:20

    cette légalisation profite plus aux amis de Nicolas Sarkozy qu’aux naïfs parieurs

    Ben voui ! quoi de plus normal !

    Je me souviens de madame Giscard d’Estaing, lorsque son mari était P de la R, lors d’une interview, expliquer au journaliste : vous comprenez les lois, c’est nous qui les faisons !!!!!

    Alors, Sarko ne fait qu’imiter son prédécesseur !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide