www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Pébereau Premier ministre ?

989 visites | 1 commentaire

« Trichet Premier ministre ? », interrogions-nous lundi dernier, non pas pour relater une information ou émettre un souhait masochiste, mais simplement pour donner la mesure de ce qui est en train de s’abattre sur l’Europe et qu’il nous faut combattre avant que la menace n’arrive dans notre jardin. Eh bien on a trouvé encore plus imaginatif en la personne de Vincent Beaufils, le directeur de la rédaction de Challenges dont le dernier éditorial s’intitule « Après Monti et Papademos, Pébereau ? » :

Imaginez Michel Pébereau nommé Premier ministre, pour convaincre les agences de notations de conserver à la France son AAA ! C’est la dimension du choc que connaissent la Grèce et l’Italie avec l’arrivée au pouvoir de Lucas Papademos, un ex-vice-président de la Banque centrale européenne, et la nomination comme Président du conseil de Mario Monti, l’ancien commissaire européen, dont la rigidité et la proximité avec Goldman Sachs ne sont pas les premières qualités.

(...)

Alors transportons-nous dans quelques mois : Michel Pébereau à la tête du gouvernement, serait-ce un si mauvais choix ? Ne pourrait-il pas même, à l’égal de Mario Monti ce matin, reprendre aussi le portefeuille de l’Economie ? Car avant d’être trente ans banquier, successivement à la tête du CCF puis de BNP Paribas, il a montré pendant une quinzaine d’année son sens de l’intérêt général comme ces haut fonctionnaires sortis tout droit de la méritocratie républicaine. [ndlr : sic x10 ! cf. Connaître Michel Pébereau.]

(...)

Nul doute qu’avec Pébereau aux manettes, la réduction du train de vie de l’Etat irait au-delà du verbe, et des admonestations de François Fillon au candidat François Hollande pour non engagement à réduire les dépenses publiques. Et avoir à la tête du gouvernement un champion historique de l’euro, qui s’est battu pour offrir avec la monnaie européenne une alternative au dollar et pour construire la banque la plus puissante de la zone euro, cela ne manquerait pas de panache pour résister à l’insolence des marchés financiers. Par contre, admettons que le dossier sur la taxe sur les transactions financières aurait du mal à progresser à la vitesse de la lumière… Et donc revenons sur terre, et laissons aux politiques la responsabilité de diriger le pays. Tout du moins, tant que nous conservons le AAA…

 

C’est tentant, hein ?

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir le commentaire

Vos commentaires

  • Le 21 novembre 2011 à 14:23
    par petite souris

    Ah ! Oui !
    Voilà une idée quelle est bonne !
    Pébereau, premier ministre pour conserver notre AAA !!!

    J’en connais qui sont des triples C !

    J’en connais qui n’aiment les andouillettes que lorsqu’elles ont un quintuple A !
    Qui dit mieux !!!!

    Objectif number one : garder sa bonne note même et surtout si c’est au détriment de la France et de sa population....
    Quelle réussite !!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet