Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Pentagone : vers de nouvelles armes nucléaires

La rédaction
visites
852

Les minutes d’une réunion tenue au Pentagone le 10 janvier dernier, parvenues au Guardian, documentent les plans américains de développement d’une nouvelle génération d’armes nucléaires. Selon l’article de Julian Borger paru dans le quotidien londonien du 19 janvier, cette réunion avait été convoquée le 10 janvier par le Dr Dale Klein, assistant du secrétaire à la Défense, Donald Rumsfeld. Les minutes en question indiquent que de hauts responsables du Pentagone prévoient une autre réunion au quartier général du Commandement stratégique dans le Nebraska, durant la semaine du 4 août 2003, « pour discuter de la construction d’une nouvelle génération d’armes nucléaires ».

Le document du Pentagone a été obtenu par Gred Mello, qui dirige le Los Alamos Study Group, une organisation de veille sur le nucléaire. Mello accorde beaucoup d’importance à ces minutes : « Il ne faut pas sous-estimer le défi que ces plans représentent à l’égard du traité général d’interdiction des essais, du moratoire sur les essais nucléaires et du respect par les Etats-Unis de l’article six du traité de non-prolifération nucléaire ». Stephen Schwartz, éditeur du Bulletin of the Atomic Scientists, a souligné l’hypocrisie de la politique américaine, à la lumière des menaces militaires actuelles dirigées contre des pays comme l’Irak. Il demande comment « nous pouvons aller aux Nations unies et dire à l’Irak et à la Corée du nord « comment osez-vous développer ces armes ? », alors que c’est exactement ce que nous faisons ? »

A la réunion du 10 janvier, on a d’abord passé en revue la nouvelle politique énoncée l’année dernière par Rumsfeld, la Nuclear Posture Review (NPR), qui mentionne parmi les cibles possibles d’armes nucléaires américaines la Russie, la Chine, la Corée du nord, l’Irak, l’Iran, la Syrie et la Libye. Selon les minutes, la réunion d’août devrait examiner la question suivante : « Quelles sont les caractéristiques des ogives et des concepts avancés qui nous seront nécessaires dans l’environnement post-NPR ? » Lors de cette séance, on devra examiner les besoins en matière « d’armes à faible rayonnement, d’EPWs [armes pénétrant sous terre], d’armes à rayonnement renforcé et d’armes anti-personnel ». Dans le langage courant, on parle de « mini-bombes nucléaires », de « casseurs de bunkers » et de bombes à neutrons.

D’après le Guardian, la National Nuclear Security Administration, qui a pour tâche de concevoir, construire et entretenir les armes nucléaires, a confirmé l’authenticité du document qui a filtré, mais un porte-parole a précisé que « nous n’avons reçu aucune demande de la part du département de la Défense pour quelque arme nucléaire nouvelle que ce soit et nous n’avons pas planifié d’essais nucléaires . »

Contactez-nous !