Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Pétition : Israël et la Palestine, deux Etats, deux capitales à Jérusalem

La rédaction
visites
960
commentaire

10 octobre 2007 (LPAC) - Une pétition appelant à un accord de paix a été publiée le 9 octobre, signée par plus de 600.000 Israéliens et Palestiniens. Elaborée par le Mouvement d’une seule voix, la pétition appelle les gouvernements israélien et palestinien à établir un accord de paix dans le courant de l’année prochaine, fondé sur une solution favorable aux deux Etats, sur le retour israélien aux frontières de 1967, et sur l’établissement de capitales pour les deux Etats à Jérusalem. Le Mouvement organisera des rassemblements à Tel-Aviv et dans la ville de Jéricho, en Cisjordanie, ce jeudi 18 octobre prochain, qui seront diffusés de par le monde en vue d’engranger un soutien pour cette approche.

« Chaque minute remise à plus tard pour mettre fin au conflit est une minute gagnée par les forces de l’absolutisme militant, engagées à éradiquer la possibilité d’une solution commune aux deux Etats, » disait au Jerusalem Post, Daniel Loubetzky, fondateur du Mouvement d’une seule voix. « Si les dirigeants des Etats israélien et palestinien font des progrès dans les mois à venir, ils seront éventuellement aptes à renverser la débâcle de Gaza, esquissant une alternative positive qui coupera l’herbe sous le pied de l’extrémisme. Mais s’ils ne le font pas, alors c’est l’opposé qui se produira et les idéologies extrémistes fondamentalistes se répandront à la Cisjordanie... et au monde. »

« La voix du peuple est l’élément critique nécessaire à l’établissement de la solution viable pour les deux Etats qui a manqué jusqu’ici dans le processus de résolution, » a dit au Jerusalem Post, le Dr Fathi Darwish, Directeur général du Mouvement d’une seule voix en Palestine. « Si le peuple palestinien veut en finir avec l’occupation, et si le peuple israélien veut assurer la sécurité et la normalisation avec le monde arabe, alors chaque individu doit jouer un rôle réel pour le produire. »

Fondé en 2001, le groupe non partisan a un conseil consultatif incluant Avishay Braverman, le président de l’université Ben-Gourion ; Uriel Reichman, président du Centre interdisciplinaire ; le rabbin David Rosen, directeur international des Affaires inter-religieuses au Comité juif américain ; Sir Jonathan Sacks, Rabbin principal du Royaume-Unis ; Ephraim Sneh (Travailliste, membres de la Knesset (MK)) ; Colette Avital (MK Travailliste) ; le Rabbin Nissim Dahan (MK Shas) ; le Rabbin Michael Melchior, dirigeant du mouvement sioniste de gauche Meimad ; et Gilad Erdan (MK Likoud). Font également partie du Mouvement : Stuart Eizenstat, ex-secrétaire-adjoint au Trésor US ; l’ambassadeur Martin Indyk, directeur du Centre Saban pour la politique au Moyen-Orient, siégeant à Washington D.C. ; l’ambassadeur Dennis Ross de l’Institut de Washington ; et Jim Zogby, directeur exécutif de l’Institut arabe américain. Sont également présents Ahmad Majdalani, ministre adjoint palestinien ; Imad Shakour, membre de l’Assemblée législative palestinienne ; et le Cheik Taysir al Tamimi, Chef palestinien de la Justice islamique.

Contactez-nous !

Don rapide