Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Pinochet, le fayot de l’Empire Britannique acheté par BAE

La rédaction
visites
1237
commentaire

L’accusation portée par Lyndon LaRouche contre le dictateur chilien feu Augusto Pinochet le traitant de « lécheur de l’Empire britannique », se trouve

(LPAC) L’accusation portée par Lyndon LaRouche contre le dictateur chilien feu Augusto Pinochet le traitant de « lécheur de l’Empire britannique », se trouve confirmée par la déclaration que Pinochet lui-même avait faite à Londres, lorsqu’il avait été arrêté et placé en détention pour violations des droits de l’Homme.

Cette déclaration, publiée par la BBC, explique que si Pinochet n’était pas à Londres sur invitation spéciale du Foreign and Commonwealth Office, c’était tout de même « avec leur coopération, en toute connaissance de cause. » Il s’est vanté d’avoir été l’année précédente, l’invité du Royal Ordnance, qui est une filiale de BAE (voir plus bas). Comme le montre l’enquête du LPAC et de Nouvelle Solidarit&eacute ;, BAE est un acteur majeur dans le scandale de corruption internationale alimentant la privatisation des armées et la diplomatie sale.

Pinochet rajoutait “J’ai toujours aimé voyager en Grande-Bretagne (...) Bien sûr, l’amitié entre nos deux pays est historique et précède de loin mon propre mandat. En 1818, notre pays s’est libéré de la domination coloniale espagnole en grande partie grâce à la politique éclairée de Lord Canning, le Secrétaire britannique aux Affaires étrangères. Depuis, le Chili a été une force stabilisante au milieu des tracas de l’Amérique du Sud (...) Nous devons beaucoup de cette stabilité et cette prospérité aux liens forts qui nous unissent au peuple de Grande-Bretagne. »

Evidemment, Pinochet oublie de dire que de nombreux patriotes s’étant battus pour l’indépendance, comme les frères Carreras, adhéraient au Système américain d’économie politique et voulaient modeler le nouveau gouvernement indépendant chilien sur le modèle étasunien. Et c’est Lord Canning qui a tout fait pour que la révolution américaine ne se réplique pas en Amérique du Sud. La doctrine Monroe était venue s’opposer à cet impérialisme en 1823.

Si Pinochet était fréquemment invité à Londres pendant les années 90, c’est qu’il avait joué un rôle majeur dans le contrat de 1995 passé par le Chili à la filiale de BAE Royal Ordnance. Cette vente de bombes à fragmentation avait rapporté à Augusto Pinochet la modique somme de 1,6 millions d’euros, versés par BAE entre 1997 et 2004.

C’est sur un compte de la Coutts Bank, une maison liée à la famille royale, que Pinochet avait reçu l’argent, ainsi que par une filiale de BAE enregistrée dans les îles (plus du tout) Vierges britanniques. Tout comme pour le Prince Bandar, ces sommes sont venues s’ajouter à sa fortune secrète bâtie sur le blanchiment d’argent et les trafics de drogues et d’armes. Tout comme pour le Prince Bandar, une grande partie de cet argent a été planquée à la Riggs Bank de Washington, qui est dans la sphère d’influence de la famille Bush et de leurs associés de la City de Londres.

Contactez-nous !

Don rapide