Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Pour gagner plus, Sarkozy propose de gonfler la bulle immobilière

La rédaction
visites
1252

Après une table ronde organisée à l’Elysée avec les 16 banquiers et assureurs les plus important du pays, Sarkozy a annonc&eacute

(Nouvelle Solidarité) Le président Sarkozy, ouvertement soutenu par les collaborateurs français de l’oligarchie mondialiste, vient d’annoncer une série de mesures pour conforter ses précepteurs. Après une table ronde organisée à l’Elysée avec les 16 banquiers et assureurs les plus important du pays, Sarkozy a annoncé le lancement d’ « un plan d’action pour l’industrie financière », c’est-à-dire des mesures qui vont gonfler la bulle financière en France. Parmi les objectifs principaux on trouve évidemment la création d’un marché immobilier « sub-prime », modèle qui provoque une catastrophe financière aux Etats-Unis.

Le porte-parole de l’Elysée a dit que « l’industrie financière, qui emploie plus de 750.000 employés en France, joue un rôle essentiel en finançant l’économie et la compétitivité de nos entreprises. » Le plan devrai atteindre trois buts : « l’accès au crédit du plus grand nombre pour permettre à ceux qui ont des revenus irréguliers d’emprunter pour accéder à la propriété, faciliter le financement des entreprises et notamment des PME, renforcer la compétitivité de la place de Paris face à la prééminence de Londres. »

Selon le Monde, les professionnels de la finance « avaient le sourire », et se pressaient auprès des journalistes pour revendiquer « connaître personnellement M. Sarkozy ». Le président de GEMA, la compagnie d’assurance mutuelle, a déclaré "M. Sarkozy nous a expliqué qu’il avait un mandat et nous, les outils pour agir. Nous prendrons nos responsabilités !"

Rappelons que parmi les tuteurs financiers de Sarkozy nous trouvons Bernard Arnault, première fortune de France à la tête de LVMH (Louis Vuitton Moët Hennessy) ; Antoine Bernheim, de l’historique banque d’affaire Lazard Frères, et désormais président des assurances vénitiennes Assicurazioni Generali ; Vincent Bolloré, le protégé de Bernheim et propriétaire d’une fortune coloniale acquise récemment en Afrique ; et Martin Bouygues patron de la plus grande compagnie de construction française.

La France, au regard de ces financiers, doit jouer un rôle de supplétif sur les marchés internationaux en « créant de la consommation » par le crédit, sans construire d’infrastructure, ni développer la production, mais en pillant une épargne qui est encore à 15 %, alors que le taux américain est négatif et le taux britannique très bas. Est-il bien raisonnable de venir au secours des bulles financières alors qu’elles se trouvent sur le point d’éclater ?

Contactez-nous !