Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Pour l’ancien chef du Mossad, l’Iran n’est pas une menace existentielle

La rédaction
visites
1457

18 octobre 2007 (LPAC) - Pendant que George W. Bush s’enflamme sur le nucléaire iranien en déclarant qu’il est une menace existentielle pour Israël et qu’il pourrait mener à une 3ème guerre mondiale, l’ancien chef du Mossad (les services de renseignements extérieurs israéliens) Ephraim Halévy, a dit exactement le contraire.

« On ne peut pas dire que l’Iran soit une menace existentielle pour l’Etat d’Israël. Je crois que l’Etat d’Israël ne peut être éliminé. Il ne peut être détruit à cause de ce que vous savez et de ce que vous pouvez imaginer », ce qui est une référence directe à l’arsenal nucléaire israélien qui, lui, existe réellement, et qui pourrait être une menace existentielle pour l’Iran, s’il venait à attaquer l’Etat hébreux.

Lors d’une conférence à Jérusalem le 17 octobre, Ephraim Halévy a indiqué que « Poutine n’est pas intéressé par un Iran nucléaire », ajoutant qu’il y a de grandes chances que les iraniens ne puissent accomplir ce qu’ils veulent. « Tous les problèmes qu’Israël a eu ne venaient pas de menaces non identifiées. Il faut traiter avec l’Iran de deux manière simultanées : ils doivent être contraints par l’économie mondiale et on doit leur donner une occasion de discuter une fois qu’ils ont changé leur manière de faire ».

Quant au président Ahmadinejad, Halévy a dit avec sarcasme : « S’il n’avait pas existé, nous aurions dû le créer. Il fait de grandes choses pour nous. »

Parlant de la réponse israélienne face au programme nucléaire iranien, Halévy a dit « vous devriez supposer que des choses sont et ont été faites, et que l’esprit juif peut créer des choses étonnantes. L’Iran est un ennemi acerbe, mais ça ne veut pas dire qu’elle doit être un ennemi éternel. La situation à l’intérieur de l’Iran n’est pas très bonne depuis l’année dernière. La situation économique se détériore, l’inflation est à 30 %, le chômage est officiellement à 25 %, et à Téhéran il est de 50 %. Ceux qui ont élu Ahmadinejad comme président ne l’ont pas élu pour développer des armes nucléaires ».

Contactez-nous !