Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Pour vaincre l’austérité, les astronautes américains veulent aller sur Mars !

La rédaction
visites
1224
commentaires

31 août 2009 (Nouvelle Solidarité) – En pleine désintégration économique de leur pays, les astronautes américains appellent l’administration Obama à lancer un projet spatial qui ramènerait l’humanité sur la Lune et l’emmènerait sur Mars. Si les pragmatiques crieront au gaspillage ou à l’utopisme, il s’agit bien là de redonner une ambition à l’humanité, celle de repousser toujours les frontières de la découverte et de l’exploration, sans quoi l’économie terrestre ne pourra que régresser vers des stades primitifs où la science et la technologie ne serviront qu’à conserver la nature et emprisonner l’homme.

Dans le quotidien Houston Chronicle du 29 août, 16 astronautes de l’Agence spatiale américaine (NASA) ont signé une tribune s’adressant directement au Président Obama et à sa Commission Augustine chargée d’évaluer le programme spatial des Etats-Unis. Avec le renflouement de Wall Street qui a fait exploser le déficit public et les mesures d’austérité que la Maison Blanche veut appliquer, notamment dans la santé publique, les astronautes s’attaquent au sous-financement du programme spatial américain, qui n’équivaut aujourd’hui qu’à 0,5% du PIB contre 5% à l’époque de John F. Kennedy. Ils rappellent également l’impératif économique et culturel d’un programme spatial :

« Ces cinquante dernières années, notre pays a profondément tirer profit du programme spatial, plus que la plupart des gens ne l’imaginent. D’après un rapport récent, l’économie spatiale au niveau mondial équivaut à 250 milliards de dollars. De nombreux secteurs – télécommunications, agriculture, médecine, observation terrestre, santé et sécurité publique, pour n’en nommer que quelques-uns – ont avancé et grandi grâce au développement des technologies spatiales. Notre industrie aérospatiale est enviée dans le monde entier ; elle fournit 650 000 emplois hautement qualifiés et bien rémunérés. C’est un de nos rares secteurs qui dégage un excédent commercial avec ses partenaires extérieurs. Chaque fois que la NASA accomplit un grand objectif, l’intérêt des jeunes pour les carrières scientifiques et technologiques s’accroît significativement. (…)
« Nous pensons que le programme américain d’exploration spatiale a eu un impact positif sur le monde, peut-être même plus que toute autre aventure nationale depuis un demi-siècle. Notre leadership spatial reflète la capacité technique de notre pays à promouvoir une coopération pacifique entre les nations, dans un monde politiquement incertain. (…) Les investissements américains dans le spatial et la technologie génèrent des dizaines de milliers d’emplois, stimulent les petites entreprises et l’entreprenariat, suscitent l’innovation et inspirent la prochaine génération d’ingénieurs, de scientifiques et d’explorateurs, si vitaux pour l’avenir des Etats-Unis. (…)
« Nous venons de célébrer le 40ème anniversaire d’un des plus grands accomplissements de l’humanité – l’alunissage. (…) Nous devons nous préparer pour le prochain pas de géant dans l’exploration spatiale. Il est temps de se mettre en mouvement et de repousser les frontières de la découverte humaine au-delà de l’orbite terrestre, pour aller vers la Lune, les astéroïdes, Mars et au-delà. »

L’article est signé par les astronautes actifs et retraités Jeff Ashby, Michael Bloomfield, Bob Crippen, Roger Crouch, Jan Davis, Brian Duffy, Jim Halsell, Steve Hawley, Rick Hieb, Scott “Doc” Horowitz, Bruce McCandless II, Don McMonagle, Pam Melroy, Charlie Precourt, Ken Reightler and Kent Rominger.

Déjà en juillet dernier, lors des cérémonies du 40e anniversaire du premier pas de l’Homme sur la Lune, Neil Amstrong, Buzz Aldrin et Mike Collins – l’équipage d’Apollo 11 – avaient appelé l’administration américaine à relancer un programme de vols habités en direction de Mars.


A lire : L’espace, engagement politique fondamental

Vidéo (en anglais) : From Moon to Mars - The New Economics


Voir les 3 commentaires

  • Earthquake • 31/08/2009 - 22:44

    - qu’ils y aillent, c’est un immense
    désert, avec des vestiges d’anciennes
    civilisations,ça peut faire une ballade
    archéologique, sinon c’est vraiment pas
    un endroit ou j’irai passer mes vacances, faut être con, non pas comme la Lune mais comme Mars pour aller s’emmerder au minimum à 50 millions de
    kilomètres de la Terre et au max plus de 400 millions, ça fait plutôt loin pour une planète, certes non dénuée d’intérêt mais quel ennui de voir à perte de vue des paysages de sable, de poussières et de roches ou plane la désolation....

    • Nico • 01/09/2009 - 15:31

      L’homme a rencontré des déserts sur terre et les a colonisés sans problème. Ce ne serait pas le premier.

      L’idée de la conquête de l’espace, sert a fixer un but à l’humanité.

      Qu’arrive t’il a une personne qui n’a plus de rêve, plus de but a poursuivre ? comme par exemple les milliardaires qui peuvent tous ce payer. Ces personnes s’auto-détruise, drogues, suicide ....

      Il arrive actuellement à l’humanité la même chose qu’a une personne qui n’a plus de but. Il faut une raison de vivre a l’humanité et la conquête de l’espace semble etre un très beau projet.

    Répondre à ce message

  • arcane • 31/08/2009 - 18:11

    Bonjour !
    Ce thème revient souvent dans les interventions de mr Larouche.
    L’espace est une aventure qui peut etre intéressante, passionante, si ce n’est pas une fuite, une diversion de nos problemes actuels.

    Une simple reflexion de ma part.

    Explorer l’espace et non le conquérir
    peut il se faire dans l’état de conscience actuel ?

    N’y aurait il pas un rapport entre évolution de conscience et saut dans l’espace. ?

    Pensez vous que cette aventure exterieur dans l’infini de l’espace n’est pas proportionellement liée à notre aventure dans notre infini intérieur ?

    Les solutions technologiques appropriéés
    pouront elles émerger sans d’abord un saut de conscience nous donnant acces à une nouvelle vision du monde accedant à de nouvelles lois physiques qui ne nous sont pas accessibles actuellement.

    Enstein disait que pour résoudre un probleme créé dans un certain niveau de conscience ne pouvait etre résolut que depuis un niveau plus grand de conscience.

    Le systeme actuel ne peut pas envisager
    d’aller plus loin dans l’espace, car il contient en lui ses limites et impossibilités.

    c’est une simple reflexion

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide