Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Poutine veut renforcer les liens avec l’Asie

La rédaction
visites
852

Dans un article paru dans le Straits Times de Singapour du 9 novembre, le président russe Vladimir Poutine a présenté de nouvelles propositions de coopération économique entre l’Europe, la Russie et l’Asie. A propos du sommet de l’APEC (Asia Pacific Economic Cooperation) qui se tiendra les 15 et 16 novembre au Brunei, il a recommandé que dans les relations entre la Russie et les pays de l’Asie et du Pacifique, « on passe des paroles aux actes, c’est-à-dire qu’on développe des contacts économiques, politiques et autres ». Spécifiquement, il propose que ces pays utilisent davantage les routes de transport russes.

Poutine écrit dans son article : « Des containers envoyés en Europe par le chemin de fer transsibérien arrivent à destination en moins de la moitié du temps. Je sais que beaucoup mettent en cause les normes de nos terminus en Extrême-Orient ainsi que les goulets d’étranglement à Saint-Pétersbourg. Nous travaillons énergétiquement à leur modernisation. Nous l’avons fait tous seuls jusqu’à présent, mais nous sommes prêts à mettre en oeuvre des projets avec l’aide d’investisseurs étrangers. Nous avons des conditions favorables à une percée au niveau des communications globales, qui rapprocherait beaucoup les régions euro-Atlantique et Asie-Pacifique. Peu de gens savent que la route aérienne la plus courte entre nombre de pays asiatiques et l’Amérique du Nord traverse l’espace aérien russe et le Pôle Nord. Ceci permet de gagner deux ou trois heures (...). Ceci peut rendre plus efficaces les transports aériens. (...) Nos corridors aériens, ainsi que la Route du Nord [océan Arctique] peuvent aussi considérablement réduire la distance entre la région Asie-Pacifique et l’Europe. Une bonne partie des biens électroniques produits en Asie arrivent en Russie via l’Europe, alourdissant les coûts et le temps (...). »

Par ailleurs, écrit Poutine, « un voyage en train à travers la Sibérie devrait rappeler à beaucoup l’incroyable richesse naturelle de la Russie. La Sibérie recèle des ressources naturelles stupéfiantes et la Russie n’a fait que commencer à les exploiter. Nous invitons nos voisins de la région Asie-Pacifique à se joindre activement à cette entreprise. Les producteurs russes pensent déjà à de nouveaux marchés pour leurs biens, alors que les compagnies minières réfléchissent à des moyens d’augmenter l’efficacité de leurs opérations. On en veut pour preuves les vastes plans de création d’un pont énergétique reliant la Russie au Japon via Sakhaline, la construction de gazoducs entre la région de Tomsk et l’ouest de la Chine, et entre Irkoutsk et l’est de la Chine puis, de là, vers la Corée du Nord et du Sud. Il faut dire que la Russie fournit à la région non seulement des matières premières, mais aussi des technologies modernes. 

Contactez-nous !