Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Pouvoir d’achat : le blocage des prix est sur la table

La rédaction
visites
1731

6 mars 2008 (Nouvelle Solidarité) – Alors que le krach financier frappe de plein fouet les caddies et les assiettes, les réponses politiques se sont limitées aux enquêtes, rapports, analyses, chiffres, et à la contestation de ces chiffres. Dans l’urgence, le seul recours susceptible de garantir la sécurité matérielle de la population est le blocage administratif des prix alimentaires, tel que Jacques Cheminade l’indique dans son initiative « Face au Krach, des boucliers et des épées pour la République » (voir ici), distribuée à 100 000 exemplaires depuis le 1er novembre. Face à la spéculation financière qui se porte massivement sur les matières premières agricoles, on ne peut qu’opposer le pouvoir légitime de l’Etat à défendre l’intérêt général, tel que l’y engage le préambule de notre Constitution.

Depuis le 25 février, l’idée de « blocage des prix » est apparue dans la presse pour la première fois depuis 1982. Le Figaro, Le Parisien, La Croix, Le Monde, Les Echos ou Ouest-France, l’ont mentionné.
Coïncidence ? Non. Dans un communiqué du 25 février, le secrétaire général du parti chevènementiste (MRC) et maire du 11e arrondissement de Paris, George Sarre, appelle à un blocage des prix. Il indique que c’est « la seule mesure susceptible de sauver le pouvoir d’achat des français »mais déplore qu’une telle mesure soit « interdite » par « le dogme de la concurrence illimitée qu’impose la Commission Européenne » (voir ici).
Le lendemain, dans le cadre de sa campagne sur les prix lancée l’hiver dernier, l’Indecosa-CGT (défense des consommateurs) en appelle à l’article L410-2 du code du commerce pour un « blocage immédiat des prix de tous les produits de première nécessité (alimentation, énergie, transport) »(voir ici).

Les candidats et les militants de Solidarité & Progrès dans les cantonales de Lyon, Rennes, Evry et Vandoeuvre ont mis de l’avant le blocage des prix dans leur campagne et en tête de leur affiche commune. Et l’on voit dans les réactions de la population qu’une telle mesure est jugée non seulement légitime mais nécessaire. Le directeur de Médiascopie, Denis Muzet, rapporte sur France Info que lors d’un panel de consommateurs sur la vie chère, le blocage des prix a été évoqué spontanément, chose que l’on a également vue sur le forum internet de France 2 consacré à la flambée des prix.

Considérant que, sans violer les règles de la mondialisation financière, cette inflation va se révélér hyperinflation, le temps est venu que vous disiez à vos élus ce qu’ils doivent faire.

Téléchargez et distribuez le bouclier de Cheminade ici

JPEG - 93.8 ko
Contactez-nous !