Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Présidence Obama : en défense de l’austérité financière !

La rédaction
visites
1376
commentaire

27 mars 2010 (Nouvelle Solidarité) – Principal architecte de la politique de coupes dans les dépenses de santé (500 milliards sur 10 ans, déjà adoptée) et grand défenseur de critères de Maastricht pour les Etats-Unis, Peter Orszag, le directeur du budget d’Obama, affirme désormais sans honte que la réforme de la santé va permettre de contourner les représentants du peuple pour organiser le rationnement des soins. Il l’a expliqué jeudi lors d’une entrevue avec le Financial Times, le quotidien de la City de Londres, alors qu’il parlait du fameux IPAB, le comité d’experts indépendant chargé par la nouvelle loi de faire « plier la courbe des dépenses ».

« Ce [la création de l’IPAB] pourrait bien être aussi conséquent pour la politique de santé que ce qu’est la politique de la Réserve fédérale pour la politique monétaire (sic). La Commission proposera et si le Congrès ne suit pas ou s’y oppose, le Président pourra mettre son véto et alors ces propositions entreront automatiquement en vigueur. Un grand changement. » Hyper-présidentialisation du régime et austérité brutale ! Séduisant, non ?

D’autre part, Orszag a confirmé la volonté du Président de voir la commission fiscale indépendante qu’il a créé par décret, « faire de dures recommandations » pour réduire le déficit public. Il a expliqué qu’il était vital pour les institutions politiques de prendre les devants face aux marchés : « Nous ne voulons pas être en position où les marchés financiers nous forcent à prendre des mesures plus dramatiques. Nous devons donc anticiper pour ne pas nous retrouver dans une telle situation de crise. » En somme, faisons vite ce que les puissances financières veulent avant qu’elles aient à nous le demander ! Cette fusion public-privé porte un nom : le fascisme.

Et quelle sera la première cible envisagée par l’entourage d’Obama ? Les retraites ! Tiens, tiens, comme Nicolas…


Lire aussi :


Voir le commentaire

  • petite souris • 27/03/2010 - 13:00

    Peter Orszag, le directeur du budget d’Obama, affirme désormais sans honte que la réforme de la santé va permettre de contourner les représentants du peuple pour organiser le rationnement des soins.

    Il & ils ne se cachent plus !

    Il & ils sont fiers d’avouer !

    Leur orgueil les fera tomber, les peuples savent et comprennent ce qu’ils font.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide