www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité >Glass-Steagall

Présidentielle US : Obama fait supprimer Glass-Steagall du programme démocrate

La rédaction
1000 visites | 3 commentaires

14 août 2012 (Nouvelle Solidarité) — Lors d’une réunion de travail à Détroit du Comité chargé de rédiger la plateforme électorale du Parti démocrate pour les élections de novembre prochain, des dirigeants nationaux du Parti et des proches de Barack Obama sont brutalement intervenus pour faire retirer du programme un amendement en faveur du rétablissement de la séparation stricte des banques commerciales des banques d’affaires (Glass-Steagall Act).

Dans la nuit du 10 au 11 août, le délégué démocrate qui avait introduit en début de journée l’amendement en question, rédigé sous la forme d’une résolution soutenant la proposition de loi HR 1489 visant à restaurer Glass-Steagall, s’est vu obligé de retirer son amendement après avoir subi de fortes pressions.

Entre-temps, d’autres délégués, qui avaient cherché à introduire un amendement identique, se sont vus opposer un refus sous prétexte que celui-ci avait déjà été introduit par quelqu’un d’autre... Au final, une fois la date et l’heure limite passée pour soumettre des amendements à la plateforme, il n’en restait plus qu’un seul, celui en faveur du mariage gay.

Pourtant, les militants du LPAC (Comité d’action politique de l’économiste Lyndon LaRouche) avaient contacté 187 membres du comité responsable de la rédaction du programme, et ceux ci s’étaient montrés très favorables à l’idée d’introduire un amendement en faveur de Glass-Steagall. 15 signataires étaient requis pour déclencher un débat et un vote dans ce sens, et 28 s’étaient déjà associés à l’effort. Il semblait acquis que le vote allait avoir lieu et que le programme officiel du Parti pour l’année 2012 serait modifié pour soutenir la bataille pour une séparation étanche entre banques de dépôt et banques d’investissement, la seule manière de libérer le pays des milliers de milliards de dollars de produits toxiques plombant les banques et d’assurer l’émission du crédit nécessaire à la reprise de l’économie réelle.

L’argument utilisé pour convaincre le délégué de retirer sa résolution était qu’un tel amendement aurait pu causer la défaite d’Obama au moment de l’élection. Cet argument est évidement insensé car, comme l’a fait remarquer LaRouche, Glass-Steagall est la seule option politique qui aurait pu garantir la victoire des démocrates au Congrès et à la Présidence ! Il est par conséquent clair qu’Obama est un perdant, en jugeant par la manière dont il agit pour saboter sa propre campagne et son propre camp.

Bien sûr, le candidat Mitt Romney n’est pas en reste dans cette course vers les bas-fonds. En choisissant comme co-listier Paul Ryan, le candidat républicain à l’élection présidentielle a montré qu’il était prêt à tout faire pour vaincre Obama dans cette course vers la défaite.

Paul Ryan est un disciple de l’icône des néo-conservateurs Ayn Rand, la dirigeante d’une secte politique farouchement opposée à toute intervention de l’Etat dans l’économie, qui a été lancée dans les années 50. Lors d’une intervention dans une réunion de la Société Atlas célébrant la mémoire d’Ayn Rand en 2005, Ryan a déclaré que la raison pour laquelle il s’est engagé en politique se résume essentiellement à une personne, Ayn Rand, et qu’il avait passé sa jeunesse à lire ses écrits. Il a ajouté que « nous devons revenir à sa pensée, car il n’est possible de trouver la justification morale du capitalisme et de l’individualisme que dans ses écrits et travaux ».

Soulignons que la première question d’importance sur laquelle a été amené à voter Ryan était la Loi Gramm-Leach-Bliley, qui a abrogé la Loi Glass-Steagall en 1999, et que Ryan a voté pour l’abrogation.

SIGNEZ sans tarder : l’Appel à un Glass-Steagall global

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 3 commentaires

Vos commentaires

  • Le 14 août 2012 à 20:34
    par Naullay

    Cela ne fait que prouver encore une fois, l’insondable corruption des politiciens Américains qui sont financés par les lobbies de Wall Street.
    Le Système Financier régnant, celui de la City et de Wall Street, ne peut pas être réformé, car tous les moyens de pression sont, ou seront utilisés, pour empêcher toute réforme sérieuse. Et malheureusement le "système politique" en vigueur en Occident (appelé improprement "démocratie") est totalement sous leur contrôle et verrouillé depuis des lustres.
    Aucun contre-pouvoir sérieux n’existe donc pour brider le pouvoir exorbitant des élites financières esclavagistes.
    Les Financiers mafieux plutôt que de perdre un peu de leur pouvoir et de leur argent virtuel, préfèrent envoyer la planète dans le "mur".

    • Le 20 août 2012 à 18:41
      par bourdoiseau

      Tout à fait vrai,tous ces mafieux envoient toute la planète droit dans le Mur,la future tombe de l’argent ! Alors ne laissons plus un rons en Banque dorénavant !

    Répondre à ce message

  • Le 15 août 2012 à 13:00
    par petite souris

    Belle stratégie de la part d’Obama.
    Il va perdre les élections.
    La guerre va s’intensifier en Syrie, il laissera faire.

    La responsabilité sera laissée au camp républicain.

    Churchill  :
    " à Munich, nous avions le choix entre la honte et la guerre nous avons choisi la honte et nous allons avoir la guerre"

    Il savait de quoi il parlait lui qui en 1915 a entrainé la France dans les Dardanelles : 250 000 morts !!!!

    Il vient de faire un nouvel adepte : Obama prix Nobel de la Paix qui est déjà responsable de la 3° guerre mondiale laquelle a déjà commencé............

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet