Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

Prévision sismique : interviews avec Francesco Biagi et Yasuhide Hobara

La rédaction
visites
876
commentaires

21 avril 2011 (Nouvelle Solidarité) – Lors du Congrès annuel des géosciences à Vienne, nos camarades présents sur place ont rapporté l’état avancé d’une science de la prévision des grands séismes, notamment en interviewant le chercheur russe Sergueï Pulinets, directeur du Centre moscovite de suivi ionosphérique à l’Institut Fiodorov de géophysique appliquée. Ce dernier a mis en évidence que la simple collecte des données satellites mondiale en temps réelle, qui pourrait être effectuée par une équipe d’une dizaine de chercheurs, suffirait déjà à établir des bulletins d’alerte à disposition des autorités politiques des pays concernés.

Une nouvelle interview vient d’être publiée avec le professeur Francesco Biagi de l’Université de Bari, dont les équipes avaient détecté les signes avant-coureurs au séisme japonais de Tohoku dix jours à l’avance. Dans cet entretien, Biagi fait état du délaissement politique dont la prévision sismique est l’objet. Pour établir un simple réseau européen de détection au sol des anomalies sur les ondes radios, qui ne nécessitait que 100 000 euros d’investissement, lui et ses collègues ont dû s’endetter auprès de banques privées ! S’il y avait du crédit pour la recherche, un simple système de satellites à faible coût leur permettrait d’aller plus avant dans le processus de détection. Il a également exprimé son accord avec les hypothèses concernant l’influence et les variations de l’activité solaire sur l’activité sismique terrestre.

Nos camarades ont également interrogé le chercheur japonais Yasuhide Hobara, de l’Université d’électro-communication de Tokyo, qui montre les anomalies sur les ondes radio très basses fréquences détectées avant le séisme de Tohoku qui a coûté la vie à 20 000 personnes.

Hobara explique qu’en dix ans, lui et ses collègues ont mis en place cinq stations de détection des ondes radio mesurant les variations d’activité dans l’ionosphère. Ils procèdent également à la mesure de l’amplitude moyenne, de la distorsion des fréquences et des baisses de l’amplitude nocture. A partir de ces données, Hobara montre des changement d’attitude dans les mesures effectuées avant le séisme de magnitude 9.

Hobara rapporte également que le coopération internationale entre chercheurs avance, notamment avec l’Europe mais également avec des chercheurs brésiliens spécialisés dans la radioastronomie. Il y a aussi un grand intérêt en Inde où plusieurs centres de recherche travaillent sur le passage de la détection des signes avant-coureurs à la prévision des séismes. Mais il déplore que les financements ne suivent pas, malgré que l’on touche ici à des questions de sécurité nationale. Toutefois, il se dit confiant que s’il y a financement, il y aura des résultats.

Comme Biagi, bien que ce ne soit pas son champ d’investigation, il a exprimé son accord avec l’idée que les phénomènes solaires et galactiques influent sur la sismicité de la Terre, d’autant qu’aucune réponse n’a pour l’instant été apportée à la question des déclencheurs de séismes. Pour cela, a-t-il dit, il faut mettre en place les systèmes spatiaux de détection adéquats et travailler sur le long terme.


A lire :


Voir les 3 commentaires

  • Max TERNON • 22/04/2011 - 09:05

    Bonjour,
    ces observations sont cohérentes avec les phénomènes physiques en jeux. Les plaques ’flottent’ sur une gigantesque dynamo Magnéto-Hydro-Dynamique (MHD)qui s’accompagne nécessairement de flux électromagnétiques à l’origine en particulier de notre champs magnétique terrestre. Le processus étant réversible, un champs adéquate peut influencer ces mouvements. Certains prétendent même que des ’aprentis sorciers américains’ s’en serviraient pour provoquer des tremblements de terre à l’aide du système HARPP...(ce qui pourrait aussi expliquer pourquoi certains Etats seraient contre de telles recherches...)
    A noter aussi que les animaux anticipent ces évènements, de telles observations ont été également faites, probablement sont ils sensiblent à ces basses fréquences ou aux variations du champs magnétique terrestre, les oiseaux migrateurs se servent d’ailleurs de ce dernier comme ’boussole’.
    Cordialement

    • tony • 22/04/2011 - 18:37

      comme tu dit max c’est etrange tout ceci..pourquoi ne pas vouloir financer la recherche dans ce sens ???alors que ca ne coutent pas grand chose ??dans le meme temp comme tu dit en alaska il ne manque pas de financement sur le projet HAARP qui comme par hasard agit sur les basses frequences de l ionosphere...justement la ou des variations on été détecté avant le seisme et ou les chercheurs concentre leur effort pour la detection sismique..etrange coincidence vous trouver pas ???
      cordialement..

    Répondre à ce message

  • edith • 22/04/2011 - 10:01

    Pensez vous qu’en occident il y ai un homme politique ,au pouvoir,capable de comprendre que l’organisation des sciences est essentielle aux peuples ?
    Pour moi il n’y en a pas.Ils sont tous tellement vaniteux,à la recherche de gloire éphemere qu’ils n’engendrent que de la petitesse dont au moins 35% de la population se gave .Ces scientifiques doivent se sentir bien seul !
    Quand je parle de tout cela ,les gens me disent ce n’est pas mon problème ou ce n’est pas necessaire,je réponds n’avez vous pas un ordinateur ou n’avez vous jamais eu besoin d’un traitement antibiotique.Beaucoup fuient ,d’autre accepte d’aller plus loin.
    Mais la pensée unique a fait des ravages,le gouvernement britannique a décidè de faire disparaître les dates de péremption des produits alimentaires,le diable est à l’oeuvre ils veulent tuer ouvertement leur population et ces veaux vont aller applaudir le mariage princier,c’est a dire remercier leurs assassins c’est pas beau la dignitè ?
    J’espere qu’en France nous n’allons pas tomber aussi bas,mais j’ai espoir les Français n’aiment pas se faire acheter à part nos elites bien sûre.
    Le prochain millénaire sera scientifique ou ne sera pas c’est ce que l’on doit prôner !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 12 décembre le monde
en devenir

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide