Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

Primakov : « Rouvrons le dialogue israélo-syrien »

La rédaction
visites
626
commentaire

9 avril 2008 (LPAC) - Ievgueni Primakov, ancien Premier ministre russe, et spécialiste de l’Asie du Sud-Ouest, accuse les États-Unis et Israël de ne pas poursuivre sérieusement les opportunités amorcées par la conférence d’Annapolis de novembre 2007 et plus particulièrement celles regardant la paix israélo-syrienne. Les discussions d’Annapolis devaient se poursuivre à Moscou, mais les Américains trainent les pieds.

« La conférence [en Russie] doit avoir lieu sans faute » a déclaré Primakov lors d’une interview sur la radio La voix de la Russie, le 8 avril. « …lorsque la conférence d’Annapolis a été planifiée, nous nous sommes organisés dans l’idée que les négociations continueraient à Moscou. Les Américains m’en parlèrent - et ils étaient d’accord – ainsi que les Israéliens. En revanche, j’ai l’impression qu’à présent ils montrent bien moins d’intérêt pour la question. Et je pense qu’ils ont tort. » Primakov a ajouté que le ministre russe des Affaires étrangères travaille activement sur cette conférence qui pourrait avoir lieu cet été - la date exacte n’étant pas encore précisée.

En ce qui concerne la Syrie, Primakov a dit que la conférence serait un succès si l’on y « examine non seulement la question des relations israélo-palestiniennes, mais aussi celle des relations israélo-syriennes…La question de la restauration de la souveraineté syrienne sur les monts du Golan doit également être abordée. Dans ce cas, la Syrie deviendra partisan d’une résolution générale au Moyen-Orient, incluant une résolution israélo-palestinienne. Ceci permettrait d’avancer sérieusement dans le processus de paix au Moyen-Orient. »

Contactez-nous !

Don rapide