Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Prix du pétrole : Tremonti s’attaque aux spéculateurs

La rédaction
visites
1123
commentaire

14 juin 2008 (Nouvelle Solidarité) – Le ministre italien de l’Economie et des Finances Guilio Tremonti a déclaré au Wall Street Journal qu’il avait l’intention de faire des propositions aux ministres des Finances du G8 ce week-end, pour « contenir le prix du pétrole en attaquant les spéculateurs ». Le journal ajoute avec nervosité que « l’idée est d’obtenir le soutien du Groupe des Huit et plus particulièrement des Etats-Unis ».

Tremonti a déclaré qu’il proposera de « décourager la spéculation excessive » par l’augmentation du dépôt requis pour négocier sur les contrats pétroliers à terme. Il ne donne pas plus de détails sur comment une telle augmentation pourrait être mise en œuvre, affirmant que ce serait le travail des régulateurs nationaux.

Le journal italien Avvenire ajoute que « Tremonti va engager l’offensive contre la spéculation financière, contre les fluctuations du marché qui nourrissent la bulle spéculative sur le pétrole et la nourriture. Il cible les contrats dérivés, les fameux « contrats à terme », dans lesquels investissent des fonds spéculatifs importants, créant ainsi une inflation. C’est une question sérieuse : chaque jour sur les marchés, pour un baril de pétrole produit, dix sont échangés. »

{}

Même si le G8 les rejette, les propositions de Tremonti ont au moins le mérite de placer le débat au bon endroit. A l’inverse, le secrétaire à l’Energie américain et le gouvernement britannique semblent s’entendre, eux, pour déclarer que la spéculation n’a rien à voir avec l’augmentation du prix du pétrole. Et lors du sommet des ministres des Finances du G8 au Japon, le secrétaire américain au Trésor Henry Paulson a déclaré que la hausse du prix du pétrole était due à « un manque d’adéquation entre l’offre et la demande. »

Pour approfondir le sujet, vous pouvez consulter notre focus en cliquant ici

Contactez-nous !

Don rapide