Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Protestations au niveau européen contre la dérégulation portuaire

La rédaction
visites
919

Dans une action syndicale bien coordonnée et surtout, pratiquement sans précédent, plus de 40 000 dockers et capitaines de bateau ont débrayé le 11 janvier dans une cinquantaine de ports européens, surtout en Allemagne et aux Pays-Bas, afin de protester contre le nouveau plan de libéralisation (« Port Package II ») de la Commission européenne. Le 16 janvier, des milliers de dockers et de pilotes ont manifesté devant le Parlement européen de Strasbourg.

Dans le cadre du « Port Package II », les structures portuaires doivent être dérégulées encore plus largement, ce qui se traduira par le démantèlement total des normes traditionnelles de débarquement et d’embarquement de marchandises, de sécurité et de santé. Cette action syndicale est une nouvelle expression de la colère suscitée dans toute l’Union Européenne contre la politique de Maastricht de « libéralisation/dérégulation ».

Suivant le plan de la Commission, n’importe quel « entrepreneur » douteux, venant de n’importe où dans ce monde globalisé, pourrait venir offrir ses services à des prix de dumping dans les ports européens, et les armateurs pourraient même obliger leurs propres équipages à charger ou décharger leurs navires - qu’ils en aient les qualifications ou pas.

L’action de protestation de 24 heures est la première salve de la bataille pour mettre en échec le « Port Package II ». Il faut souligner que les autorités portuaires du secteur public, certains armateurs et même le gouvernement allemand ont soutenu les grévistes. Le gouvernement appelle au retrait du plan de libéralisation de la Commission.

Contactez-nous !