Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Provocations britanniques au Pakistan

La rédaction
visites
795

A la mi-mai, le Premier ministre pakistanais, Nawaz Sharif , avait mis en garde contre l’intention du renseignement britannique de déstabiliser son gouvernement.

En effet, l’ establishment de Londres a lancé une campagne contre Sharif coïncidant dans le temps avec la confrontation au Cachemire. Les instigateurs de cette confrontation figurent d’une part parmi des groupes cachemirois de Londres, et d’autre part, au sein de l’armée pakistanaise que le Premier ministre a bien du mal à contrôler.

Les 5 et 12 juin, la BBC a diffusé un documentaire intitulé « Du Pakistan à Park Lane via Illford », accusant Sharif et sa famille d’avoir utilisé des mécanismes de blanchiment d’argent sale et des faux passeports pour acheter deux appartements dans le quartier chic de Park Lane à Londres, sans en informer la Commission électorale pakistanaise.

Le Parti populaire pakistanais a aussitôt publié une déclaration dans laquelle sa présidente, Benazir Bhutto , ancien Premier ministre, est citée disant que le documentaire de la BBC avait « exposé la corruption internationale de la famille de Sharif. » Il est évident que le gouvernement britannique veut attiser le conflit entre Sharif et Mme Bhutto, qui passe la plus grande partie de son temps à Londres. Celle-ci accuse Sharif et ses amis dans le gouvernement et dans le système judiciaire d’avoir orchestré un coup contre son mari Asef Zardari (actuellement en prison pour corruption) et d’avoir renversé illégalement son propre gouvernement.

Ironiquement, ce sont les autorités et des compagnies d’assurance britanniques qui ont aidé le gouvernement pakistanais à dévoiler les affaires illicites de la famille Bhutto en Grande-Bretagne. A l’époque, ces révélations avaient été un facteur déterminant dans le renversement de Mme Bhutto. Il semble qu’ils aient maintenant recours aux mêmes tactiques contre le gouvernement de Sharif.

Contactez-nous !